(Vidéo) Ferhat Mehenni censuré sur CNEWS: le gouvernement réagit à l’attitude de l’ambassade de France au Maroc

(VIDÉO) FERHAT MEHENNI CENSURÉ SUR CNEWS: LE GOUVERNEMENT RÉAGIT À L’ATTITUDE DE L’AMBASSADE DE FRANCE AU MAROC

Suite à la réaction, inappropriée et injustifiée, de l’ambassade de France au Maroc après la polémique suscitée par l’annulation de l’interview du président du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie, Ferhat Mehenni, sur la chaîne française CNEWS, le gouvernement marocain s’est dit surpris qu’une telle mise au point émane de la représentation diplomatique française au Maroc.




Le gouvernement marocain est perplexe concernant le démenti de l’ambassade de France au Maroc.

«Nous nous interrogeons beaucoup sur le fait qu’une telle réaction inappropriée vienne de l’ambassade de France au Maroc», a déclaré le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Relations avec le parlement, et Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, en réponse à une question d’un journaliste relative à la censure de l’interview du chanteur kabyle par les autorités françaises.

Ferhat Mehenni est surtout connu pour être le chef du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK). En réalité, l’indignation est venue des défenseurs de la liberté de la presse de plusieurs pays.




En effet, cette pratique de la censure venant d’un pays qui s’est auto-proclamé «chantre de la liberté d’expression» a été commentée et dénoncée partout en France et dans le monde, estiment de nombreux observateurs.

«Je ne comprends pas, nous nous interrogeons, comme vous, sur cette réaction maladroite», a affirmé le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Relations avec le parlement, et Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, lors de son point de presse hebdomadaire.

Plusieurs journalistes marocains qui étaient présents à cette conférence de presse ont estimé, lors de discussions informelles, que la réaction de la France aurait dû émaner du palais de l’Elysée.




C’est en effet le palais de l’Elysée qui est accusé d’être à l’origine de la censure intervenue au moment où le président du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie, Ferhat Mehenni, s’apprêtait à faire son entrée sur le plateau de l’émission.

Cette réaction aurait éventuellement pu venir du Quai d’Orsay (ministère des Affaires étrangères) puisque les critiques acerbes contre les vrais censeurs sont venues de différents pays à travers le monde.

Dans sa réaction intempestive, l’ambassade de France au Maroc a osé démentir, sans craindre le ridicule, toute intervention des autorités françaises tout en réaffirmant l’engagement de la France en faveur de la liberté d’expression.









Ferhat Mehenni censuré en France: l’ambassade de France au Maroc dément