Des Belgo-marocains vont investir près de 2 milliards d’euros au Maroc

DES BELGO-MAROCAINS ENVISAGENT D’INVESTIR PRÈS DE 2 MILLIARDS D’EUROS AU MAROC

Un groupe de Marocains entrepreneurs du Monde (MeM) de la région flamande en Belgique envisagent de réaliser des investissements au Maroc d’un montant global d’environ 2 milliards d’euros dans les 6 à 12 prochains mois. C’est ce qu’a annoncé, à Casablanca, le président de MeM by CGEM (Confédération générale des entreprises du Maroc), Karim Amor.




«Une réunion globale s’est tenue entre la Confédération générale des entreprises du Maroc et une délégation de Marocains entrepreneurs du Monde pour élaborer une feuille de route relative au déroulement et à la concrétisation de ces investissements (…) dans toutes les régions du Maroc, notamment la région de Dakhla-Oued Ed-Dahab en matière d’éolien, de gestion portuaire et de transport du gaz», a-t-il fait savoir.

C’était à l’occasion d’une déclaration à la presse à l’issue d’une rencontre tenue entre la délégation de Marocains entrepreneurs du Monde en Belgique et la Confédération générale des entreprises du Maroc.

Ces Marocains entrepreneurs du Monde ont créé un consortium pour à la fois venir investir eux mêmes au Maroc et amener avec eux les entreprises de leurs régions pour investir dans des projets concrets au Maroc, a-t-il indiqué.




De son côté, Saïd Bouharrak, membre de la délégation et président du groupe Durcim, a présenté les différents projets à travers lesquels des entreprises belges envisagent d’investir au Maroc, notamment dans les secteurs de l’agriculture, la gestion portuaire, le stockage et le transport du gaz naturel, l’hydrogène, l’énergie éolienne et le recyclage.

Dans une déclaration à la presse, il a évoqué notamment un projet dans le secteur agricole, portant sur l’exportation de viande rouge.

«Le changement des conditions en Europe concernant l’abattage rituel présentent une occasion réelle pour commencer à faire de l’export», a-t-il dit.

Il a relevé dans ce sens que des partenaires flamands envisagent de réaliser cet investissement d’un montant d’environ 314 millions d’euros répartis sur tout le Maroc.




Le membre de la délégation et président du groupe Durcim Saïd Bouharrak a ajouté que «des partenaires marocains vont coopérer avec nous de bout en bout pour arriver à donner une certaine qualité et répondre au rapport de traçabilité et d’hygiène».

Pour sa part, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc, Chakib Alj a souligné, lors de son intervention, le potentiel que représente le Royaume du Maroc pour les investisseurs étrangers, faisant part de la volonté de la Confédération à se mobiliser et à accompagner les entreprises pour concrétiser tous ces projets.