Le chef de la diplomatie yéménite se félicite des positions marocaines envers son gouvernement

LE MINISTRE YÉMÉNITE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES SE FÉLICITE DES POSITIONS MAROCAINES « CLAIRES ET DISTINGUÉES » SOUTENANT LE GOUVERNEMENT LÉGITIME DE SON PAYS

Le ministre yéménite des Affaires étrangères et des expatriés, Ahmed Awad Bin Mubarak s’est félicité, à Rabat, des positions « claires et distinguées » du Royaume du Maroc soutenant le gouvernement légitime de son pays, depuis le déclenchement de la crise.




« Le Royaume du Maroc a toujours adopté des positions soutenant le gouvernement légitime du Yémen, depuis le déclenchement de la crise.

Cette position marocaine est distinguée, claire et soutient le Conseil présidentiel au Yémen depuis sa constitution en avril 2022″, a souligné le chef de la diplomatie yéménite, lors d’une conférence de presse au siège de l’ambassade du Yémen, à l’occasion de la visite officielle qu’il effectue dans le Royaume du Maroc.

Le Maroc est parmi les pays ayant soutenu la direction politique au Yémen au sein des instances internationales, a-t-il dit, rappelant que sa rencontre avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita a été l’occasion de réaffirmer ce soutien clair à la stabilité du Yémen et au règlement politique selon les trois paramètres politiques à savoir: l’initiative du Golfe, les recommandations de la conférence du dialogue national et les résolutions internationales y afférentes dont la résolution 2216 comme base du règlement politique au Yémen.




Après avoir mis en avant le rôle central joué par le Maroc aux niveaux africain, arabe et islamique, le ministre a soutenu que les positions du Maroc sur le plan parlementaire notamment les instances régionales et internationales ont été toujours claires à travers le soutien à la légitimité constitutionnelle.

Il a sur un autre registre fait savoir que le gouvernement légitime est attaché à la prolongation de l’accord de trêve, en dépit de son coût et des dégâts causés en raison des entraves imposées par les Houthis lors de chacune des étapes de sa mise en oeuvre, ajoutant que le gouvernement a oeuvré pour assurer les conditions aux négociations de paix, convaincu en cela que la seule partie perdante demeure le peuple qui paie la facture de la guerre imposée par les Houthis pour servir l’agenda expansionniste de l’Iran.

Le ministre a aussi estimé qu’on peut parvenir à la paix au Yémen.




Ceci si les Houthis arrivent à faire prévaloir l’intérêt du Yémen au lieu de servir des intérêts sectaires ou régionaux à caractère expansionniste, assurant en outre que le conseil présidentiel est déterminé à unifier les rangs et à améliorer les prestations fournies aux Yéménites.

Il a, dans le même ordre idée, souligné que la condamnation par le Maroc de l’ingérence iranienne dans ses affaires internes émane d’une conviction basée sur des données et vérités.

“L’ensemble des peuples de la région ont souffert de l’agenda expansionniste de l’Iran et le Yémen est le mieux placé pour évoquer ce sujet et ses répercussions », a relevé M. Awad Bin Mubarak, insistant sur la nécessité pour le régime iranien de respecter la légalité internationale.

La visite du ministre yéménite au Maroc a été couronnée par la signature de conventions de coopération dans différents domaines.