Tanger aura sa station de dessalement d’eau de mer

TANGER AURA SA STATION DE DESSALEMENT D’EAU DE MER

Pour faire face au manque cruel d’eau, la ville de Tanger vient d’adopter un projet de construction d’une station de dessalement de l’eau de mer.




Une convention de partenariat a été signée en ce sens entre le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Équipement et de l’eau, le Conseil régional de Tanger et l’Agence du bassin hydraulique du Loukkos (ABHL) pour la réalisation de l’étude du projet de construction d’une station de dessalement de l’eau de mer.

Le but est de favoriser « la relance économique et réaliser un développement durable et équilibré ».

Et cela passe par la mise en place d’une « stratégie bien définie pour relever les défis liés à la gestion de la demande croissante en eau, au retour cyclique des périodes de sécheresse, à l’amenuisement des réserves des nappes phréatiques et au gaspillage inconsidéré de cette ressource vitale », affirme-t-on.

Doté d’une enveloppe budgétaire de 22 millions de dirhams, l’étude sera réalisée entre 2023 et 2024, et un comité de suivi a été mis sur pied et devra régulièrement élaborer des rapports sur l’état d’avancement de la mission.