Céréales: les producteurs français pour combler les besoins du Maroc

CRISE CÉRÉALIÈRE : LES PRODUCTEURS FRANÇAIS POUR COMBLER LES BESOINS DU MAROC

La production céréalière est en forte baisse en raison de la sécheresse. Une opportunité vite saisie par les producteurs français qui disent être prêts à combler le déficit sur le marché marocain.




Le Royaume du Maroc est l’un des plus gros marchés de la zone Afrique du Nord, surtout actuellement où la production céréalière piétine en raison de la sécheresse.

Lors des rencontres franco-marocaines des céréales, qui marquent le début de la campagne de commercialisation des céréaliers français, plus de 40 sociétés françaises et européennes ont exprimé leur capacité à combler les besoins du marché marocain.

Cinquième producteur mondial et quatrième exportateur de blé meunier, la France entend fournir au Royaume du Maroc, près de 5 millions de tonnes de blé meunier, 600 000 tonnes de blé dur, 500 000 tonnes d’orge et plus de 2,5 millions de tonnes de maïs.

Puisque le besoin sur place est important, la France devra fournir bien plus que d’habitude, surtout en blé meunier.

Les exportations françaises permettent de couvrir 60% des besoins en blé, pour assurer une consommation par habitant parmi les plus élevées au monde (plus de 180 kg/habitant et par an), mais aussi pour assurer le besoin en maïs et orge pour l’alimentation animale.