Drame de Nador: peines alourdies en appel pour 18 migrants

DRAME DE NADOR: PEINES ALOURDIES EN APPEL POUR 18 MIGRANTS

La Cour d’appel de Nador a condamné un groupe de 18 migrants à trois ans de prison ferme chacun, pour «organisation d’entrée illégale de personnes au territoire national, violences contre des agents publics dans l’exercice de leur fonction et désobéissance».




Cette peine a été considérablement alourdie par rapport au verdict rendu en première instance, condamnant les mêmes personnes à onze mois de prison ferme.

Le 29 septembre dernier, 15 autres ressortissants étrangers ont également vu leur peine s’alourdir en appel et passer à trois ans de prison.

Ces groupes font partie des migrants arrêtés à la suite de la tentative de traversée de la clôture de Melilla, le 24 juin dernier.

Ce jour-là, les violences ont fait 23 morts et 77 blessés parmi les migrants et 140 parmi les forces de l’ordre marocaines, selon le bilan officiel.

L’Association marocaine des droits humains (AMDH) à Nador, qui suit également les procès des migrants, fait état pour sa part de 27 blessés et de plusieurs disparus.

L’agence de presse espagnole EFE rappelle que la Cour d’appel de Nador reprendra, mercredi prochain, le procès de 15 autres migrants arrêtés dans le même contexte, accusés de séquestration d’agents des forces de l’ordre.

La même source souligne que le dernier procès en appel est prévu le 13 octobre, contre 14 autres migrants qui ont été condamnés en première instance à huit mois de prison, pour «usage de la violence contre les autorités, désobéissance et insultes à des agents publics».