L’inflation s’est accélérée au Maroc

MAROC : L’INFLATION ATTEINT DES RECORDS (+7,8%)

Après 6,3% au deuxième trimestre, l’inflation s’est accélérée au Maroc, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP*) qui table sur 7,8% au troisième trimestre 2022.




Cette hausse s’explique par une envolée de 13% des prix des produits alimentaires et à un accroissement de 4,5% de ceux des produits non alimentaires, explique le Haut-Commissariat au plan (HCP*) dans sa note de conjoncture du troisième trimestre 2022 et perspectives pour le quatrième trimestre.

Malgré le recul des cours internationaux de certaines matières premières amorcé en juillet 2022, les tensions sur les prix des produits importés se seraient maintenues, dans un contexte d’appréciation du dollar, entraînant des niveaux plus élevés des prix intérieurs, en particulier ceux de l’alimentation et des carburants.

Ainsi, au troisième trimestre 2022, les pressions inflationnistes importées auraient porté la contribution des prix des produits hors frais à 3,8 points et de l’énergie à 1,5 point, soit près de 70 % de la hausse de l’indice global.




En ce qui concerne les produits frais, ils ont suivi leur envolée au troisième trimestre, contribuant pour 1,1 point et 0,8 point respectivement, tandis que ceux des services auraient légèrement décéléré, dans le sillage du ralentissement des prix des services de transport, en comparaison avec la même période de 2021, précise-t-on.

Sur l’ensemble de l’année, le Haut-Commissariat au plan (HCP*) prévoit une augmentation des prix à la consommation de 6,4%, en variation annuelle, en hausse de 5 points comparativement à 2021, sur fond de la poursuite jusqu’à fin 2022 des pressions liées au renchérissement à l’international des matières premières, ainsi qu’à la déprécation du dirham vis-à-vis du dollar.

*Le Haut-Commissariat au plan (HCP) est l’organisme chargé de la production, de l’analyse et de la publication des statistiques officielles au Maroc