Maroc: des narcotrafiquants veulent profiter de la légalisation de la culture du cannabis

MAROC : DES BARONS DE LA DROGUE PROFITENT DE LA LÉGALISATION DE LA CULTURE DU CANNABIS

La récente légalisation de la culture du cannabis à usage thérapeutique et cosmétique au Royaume du Maroc serait déjà source de déviances.




Des observateurs alertent sur la survie de la filière, évoquant des craintes de blanchiment d’argent par des barons de la drogue.

Au lendemain de cette réforme historique, la filière aurait été approchée par des barons de la drogue qui multiplieraient les prises de contact et appels avec d’éventuels investisseurs pour se lancer dans des projets.

L’objectif réel serait le blanchiment d’argent, rapporte le journal arabophone Assabah qui cite des sources locales.

Les mêmes sources ont indiqué que les trafiquants voudraient en réalité profiter de la nouvelle loi en vigueur sur le cannabis pour blanchir l’argent qu’ils ont gagné, ou qu’ils comptent gagner, avec leur activité.




Certains de ces barons de la drogue auraient pris contact avec des sociétés à l’étranger qui sont spécialisées dans la transformation de cannabis à usage légal, précise-t-on.

Le journal Assabah cite l’exemple d’un autre narcotrafiquant ayant la double nationalité marocaine et espagnole, qui envisagerait de financer entièrement un projet de laboratoire dédié à la confection de produits cosmétiques à base de cannabis.

Le coût du projet, qui sera réalisé avec des laboratoires étrangers spécialisés, atteindrait plusieurs dizaines de millions de dirhams, confient les mêmes sources.