Plainte du Polisario au Royaume-Uni: les explications d’un expert

PLAINTE DU POLISARIO AU ROYAUME-UNI : VOICI LES EXPLICATIONS D’UN EXPERT

Une organisation soutenant la cause du Polisario mène une campagne pour demander à la justice britannique de revoir l’accord commercial entre le royaume et la Grande-Bretagne. Cette initiative ne concerne en rien le Maroc, selon un expert.




Le groupe séparatiste armé qui se fait appeler « polisario » a déposé une plainte via une organisation soutenant sa cause devant la Cour royale de justice de Londres, pour la persuader de reconsidérer l’accord commercial signé entre le Maroc et la Grande-Bretagne après le « Brexit », pour qu’il n’inclue pas les produits en provenance du Sahara, rapporte Al Omk Al Maghribi.

Réagissant à cette manœuvre, Lhou Sabri, expert en droit international des questions de migration et du conflit du Sahara, a déclaré que « le Maroc indirectement n’est pas représenté dans cette affaire, et a choisi de ne pas y être partie ».

Il a ajouté que « le Maroc, qui croit en la légitimité de ses droits historiquement et même en termes de prépondérance juridique, ne veut pas risquer ses droits au gré ou à la conviction de tout juge, quelle que soit son intégrité. »




Selon l’expert en droit international des questions de migration et du conflit du Sahara, le Sahara est une terre marocaine, notant que le Maroc a choisi de se distancier de cette affaire et la considère comme une affaire britannique et avant cela une affaire européenne, soulignant que le Royaume britannique doit défendre 8 siècles de relations avec le Maroc.

Pour justifier sa requête, la défense des séparatistes pourrait recourir à l’utilisation d’affaires antérieures et les considérer comme un argument et une présomption devant la justice britannique, a-t-il averti.

Dans ce sens, l’expert a exprimé son espoir de voir la justice britannique ne pas remettre en cause la légitimité historique du Maroc sur le Sahara, reconnue à maintes reprises par la Cour européenne de justice.