Suspecté de corruption, le Belgo-marocain Hicham Chakir reste en prison

SUSPECTÉ DE CORRUPTION PASSIVE, LE BELGO-MAROCAIN HICHAM CHAKIR EST TOUJOURS EN PRISON

Hicham Chakir, conseiller communal de Molenbeek d’origine marocaine poursuivui dans une affaire de corruption, est maintenu en détention. La justice se prononcera sur sa remise en liberté provisoire dans 15 jours.




Le nom de l’homme politique serait apparu dans un dossier de blanchiment d’argent.

Il a été arrêté le 22 septembre dernier à Brussels Airport, soupçonné d’être impliqué dans une affaire de corruption par personne exerçant une fonction publique et blanchiment d’argent, rapporte l’agence de presse belge Belga.

Alors que la chambre du conseil a ordonné sa libération provisoire, le parquet de Bruxelles a fait appel suspensif de cette décision.

Hicham Chakir devra donc attendre une décision de la chambre des mises en accusation, qui se penchera à son tour sur cette demande de libération.

Elle est prévue dans 15 jours, précise la même source. En attendant, il restera en prison.