Le Québec recrute des infirmiers marocains

Le Québec à la recherche d’infirmiers marocains

Pour combler le déficit de main-d’œuvre locale, les employeurs québécois se tournent vers l’international et particulièrement le Maroc pour recruter certains profils dont notamment des infirmiers.




« L’attraction de travailleurs et d’étudiants internationaux, ainsi que d’investissements étrangers et d’entrepreneurs internationaux, fait partie des mandats importants de Québec International (QI), tout comme la promotion de l’environnement d’affaires, ou encore le soutien au développement des secteurs de force (bâtiment vert et intelligent, sciences de la vie et technologies de la santé, etc.) », explique Marie-Josée Chouinard, directrice principale en attraction et rétention de talents de l’institution.

Québec International a réalisé depuis 2008 plus de 80 missions de recrutement et a contribué à attirer près de 20 000 nouveaux emplois dans la région.

Québec International organise les 10 et 11 décembre prochain à Paris, en collaboration avec le gouvernement du Québec et d’autres partenaires, les Journées Québec au cours desquelles elle accompagne et conseille les entreprises.




L’événement réunit une centaine d’employeurs du Québec.

« Parmi les bassins de recrutement privilégiés, outre la France, mentionnons le Maroc, l’Algérie, la Belgique, le Brésil, le Cameroun, la Colombie, la Côte-d’Ivoire, Madagascar, le Mexique, le Sénégal, le Togo et la Tunisie », précise la directrice principale en attraction et rétention de talents de Québec International, Marie-Josée Chouinard.

Les domaines d’études et d’emploi les plus recherchés, au regard des besoins sur le marché de l’emploi et des établissements d’études post-secondaires sont l’enseignement et l’éducation, la santé et les services sociaux, les technologies de l’information, etc.