Hong-Kong: un marocain arrêté pour outrage au drapeau chinois

HONG-KONG: UN MAROCAIN ARRÊTÉ POUR OUTRAGE AU DRAPEAU CHINOIS

Un Marocain soupçonné d’avoir profané le drapeau chinois a été arrêté à Hong Kong. Il encourt une peine pouvant aller jusqu’à trois ans de prison, selon le Code pénal local.




Le Marocain, qui est soupçonné d’avoir profané le drapeau chinois, est apparu dans une vidéo de surveillance d’une autoroute dans laquelle on aperçoit plusieurs individus jetant des drapeaux sur la chaussée avant qu’ils ne soient écrasés par des véhicules, indique un communiqué de la police.

« Les images des caméras de sécurité ont montré qu’un homme a délibérément arraché des drapeaux et les a jetés sur la route à 4h18 du matin », a déclaré l’inspecteur principal de police de la ville.

L’homme a ensuite passé environ deux heures à marcher sur plus de 5 kilomètres (3 miles).

Il sera interpellé alors qu’il entrait dans un immeuble vers 18 heures mardi, précise la même source.




Les fouilles au domicile du mis en cause ont permis de saisir des vêtements et des chaussures qu’il portait au moment de l’incident.

La police a indiqué qu’une enquête a été diligentée contre le ressortissant marocain pour connaitre le motif de l’acte. L’état mental de l’homme sera également examiné.

Il est arrivé dans la ville en 2015 après avoir épousé une Hongkongaise.

Le ressortissant marocain s’était récemment séparé de sa femme, fait savoir la police.

Le suspect a été placé en garde à vue en attendant la fin de l’enquête.

La profanation du drapeau dans le pays est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans de prison à Hong-Kong, précise la même source.