(Vidéo) Cannabis: un réseau entre le Maroc et l’Espagne démantelé, 21 arrestations

(VIDÉO) CANNABIS: UN RÉSEAU ENTRE LE MAROC ET L’ESPAGNE DÉMANTELÉ, 21 ARRESTATIONS

Des agents de la police nationale à Ceuta ont démantelé, récemment, une organisation criminelle basée sur les côtes de Cadix et de Malaga, qui serait impliquée dans le trafic de résine de cannabis entre l’Espagne et le Maroc.




Selon l’agence de presse espagnole hispanophone EFE, le réseau est actif dans la préparation et l’aménagement de bateaux destinés au transport maritime de hachisch en provenance du royaume du Maroc.

Les substances étaient dissimulées dans des entrepôts industriels de location puis transportées par camion dans des pays comme la France, la Belgique et les Pays-Bas.

Le réseau comptait un réseau de collaborateurs en Andalousie, en Estrémadure, à Murcie et dans la Communauté valencienne.

L’opération s’est développée en neuf phases opérationnelles avec 21 personnes arrêtées, en plus de de 296 kilogrammes de bourgeons de cannabis emballés, 80 kilogrammes de haschisch, huit bateaux, une demi-douzaine de moteurs hors-bord, quatre remorques, trois têtes de camion, 4 200 litres de carburant et environ 16 000 euros en espèces, entre autres effets, saisis.




L’enquête a été ouverte à la mi-2021 après la découverte d’un groupe criminel qui est soupçonné de faire du trafic de résine de cannabis en grande quantité.

Pour développer l’activité du trafic de résine de cannabis entre le Royaume d’Espagne et le Royaume du Maroc, le réseau criminel était équipé de bateaux à moteurs puissants qui leur permettaient d’effectuer des trajets rapides entre les côtes du Campo de Gibraltar et du Maroc, lieu de provenance des substances.

Les agents ont constaté que la pression policière sur la côte de Cadix et la côte de Malaga aurait conduit l’organisation à s’étendre à d’autres zones, avec un vaste réseau de collaborateurs à Almeria et dans les régions d’Estrémadure, de Murcie et de la Communauté valencienne, précise-t-on.