Quand la SNCF a « lâché » la Californie pour le Maroc

QUAND LA SNCF A « LÂCHÉ » LA CALIFORNIE POUR LE MAROC

La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) avait délaissé un projet en ligne à grande vitesse en Californie, au profit du Maroc, estimant que l’État est plus « politiquement dysfonctionnel » que le royaume du Maroc.




L’affaire révélée par le New-York Times remonte à 2011.

L’entreprise française a travaillé en Californie pour construire une ligne ferroviaire à grande vitesse entre Los Angeles et San Francisco, mais a rencontré des difficultés en raison des retards et des différends sur le tracé du chemin de fer, rapporte le journal New-York Times.

La SNCF a averti les autorités de l’État que les modifications étaient trop ambitieuses et lui a conseillé de se concentrer sur la construction d’une route directe entre San Francisco et Los Angeles.

Cependant, l’État a ignoré les préoccupations de l’entreprise française, explique le journal New-York Times.

Conséquence, cette dernière a décidé de se rabattre sur le Maroc pour concrétiser un projet similaire.

« Ils ont dit à l’État qu’ils partaient pour l’Afrique du Nord, qui était moins politiquement dysfonctionnel », a déclaré Dan McNamara, chef de projet SNCF.

« Ils sont allés au Maroc et les ont aidés à construire un système ferroviaire », a-t-il précisé.