Israël importe des cédrats du Maroc pour célébrer Souccot

ISRAËL IMPORTE DES CÉDRATS DU MAROC POUR LA CÉLÉBRATION DE SOUCCOT

Souccot, est l’une des trois fêtes de pèlerinage prescrites par la Torah, au cours de laquelle on célèbre dans la joie l’assistance divine reçue par les enfants d’Israël lors de l’Exode et la récolte qui marque la fin du cycle agricole annuel.




Israël a importé des cédrats, gros fruit jaune et bossu qui ressemble au citron, produits au Royaume du Maroc pour une fête religieuse juive.

En effet, l’État hébreu célèbre depuis dimanche dernier et jusqu’au 16 octobre, la fête juive Souccot.

L’importation de ces fruits depuis le Royaume du Maroc est due aux restrictions de l’année de la Shmita, soit l’année sabbatique définie par la Torah pour l’agriculture.

En effet, tous les 7 ans, la terre d’Israël doit être laissée en jachère pour toute l’année, afin de lui redonner vie.

Le cédrat, appartenant à la famille des agrumes, est l’un des quatre types utilisés par les Juifs lors du festival de pèlerinage d’une semaine et qui a commencé le dimanche soir.




I24news a cité Einat Levy, ancienne responsable des affaires économiques de la mission diplomatique israélienne au Royaume du Maroc, qui a déclaré que le commerce du cédrat «symbolise les relations de plus en plus chaleureuses entre les deux pays, après les accords d’Abraham».

«C’est symbolique car cela montre comment les deux religions peuvent se défendre. Ainsi, lorsque les Juifs ne peuvent pas travailler leur terre, leurs frères musulmans peuvent fournir ce dont ils ont besoin pendant cette année, afin qu’ils puissent maintenir leurs rituels et leurs traditions», a ajouté l’ex responsable des affaires économiques de la mission diplomatique israélienne au Royaume du Maroc, Einat Levy.