OCP: 4 millions de tonnes d’engrais pour la sécurité alimentaire en Afrique

L’OCP PRÉVOIT 4 MILLIONS DE TONNES D’ENGRAIS POUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN AFRIQUE

En 2023, le groupe marocain OCP* consacrera quatre millions de tonnes d’engrais aux agriculteurs des autres pays d’Afrique, pour renforcer la sécurité alimentaire sur le continent africain.

*Le groupe OCP (anciennement Office chérifien des phosphates), fondé le 7 août 1920 au Maroc et transformé en 2008 en une société anonyme (OCP SA), est le premier exportateur de phosphate brut, d’acide phosphorique et d’engrais phosphatés dans le monde.




La décision de consacrer quatre millions de tonnes d’engrais aux agriculteurs des autres pays d’Afrique, pour renforcer la sécurité alimentaire sur le continent africain a été rendue publique la veille, au cours des Assemblées annuelles de la Banque mondiale.

Elle a été officialisée à travers un communiqué de l’institution, ce mercredi, où se tient aussi le troisième Forum africain de financement des engrais, tenu à Casablanca les 12 et 13 octobre sous l’égide du groupe OCP, ainsi que de la Banque africaine de développement et du Mécanisme africain de financement du développement des engrais (AFFM).

Lors des Assemblée annuelles de la Banque mondiale, le président-directeur général du groupe OCP, Mostafa Terrab, a confirmé qu’avec ce chiffre, l’institution double l’approvisionnement consacré à l’Afrique, par rapport à l’année 2021.

Ces quatre millions de tonnes représentent aussi plus d’un quart de la production totale prévue par le groupe.




Ce programme d’approvisionnement inclut «un volet dédié à la formation et au renforcement de capacités en partenariat avec des acteurs locaux, en phase avec l’approche du Groupe centrée sur le fermier», a indiqué l’OCP dans un communiqué.

«Cette allocation permettra de garantir que les bons engrais soient disponibles pour l’ensemble du continent, en vue de stimuler les rendements pour 44 millions d’agriculteurs dans 35 pays, y compris au Maroc», ajoute la même source.

L’OCP prend ainsi cet «engagement à long terme» au niveau continental, à travers sa filiale OCP Africa, dans le cadre d’une «approche globale centrée sur le fermier» et touchant plus de deux millions d’agriculteurs.

Ce programme se base sur «la customisation des engrais, la cartographie des sols, la formation, les essais sur le terrain et l’accès au marché».