Une entreprise russe va construire une centrale nucléaire au Maroc

LA RUSSIE DONNE SON ACCORD POUR LA CONSTRUCTION D’UNE CENTRALE NUCLÉAIRE AU MAROC

La Russie signera un accord intergouvernemental sur la technologie nucléaire à des fins pacifiques avec le Maroc. En vertu de cet accord, il est prévu de construire une centrale nucléaire sur le territoire marocain, rapporte l’agence russe RIA Novosti, qui ajoute que l’ordre correspondant du gouvernement de la Fédération de Russie a été publié mercredi sur le portail officiel d’information juridique.




«Le décret a approuvé le projet d’accord intergouvernemental soumis par Rosatom et a convenu avec le ministère russe des Affaires étrangères, ainsi que d’autres autorités et préalablement élaboré avec la partie marocaine», ajoute la même source.

Rosatom, qui est une entreprise publique russe spécialisée dans le secteur de l’énergie nucléaire, a été chargé avec le ministère russe des Affaires étrangères de tenir des pourparlers avec les partenaires marocains et de signer un accord, précise la même source.

Ce projet d’accord prévoir notamment «la conception et la construction de réacteurs nucléaires de puissance et de recherche, ainsi que des usines de dessalement de l’eau de mer et des accélérateurs de particules», note l’agence dans sa dépêche.




Il est également prévu d’explorer et de développer les gisements d’uranium au Maroc, de fournir du combustible nucléaire pour les réacteurs de puissance et de recherche, de gérer le combustible nucléaire usé et les déchets radioactifs, de développer conjointement les technologies des réacteurs, de réaliser des recherches fondamentales et appliquées dans le domaine des atomes pacifiques, d’utiliser des technologies nucléaires et des rayonnements à des fins médicales, industrielles et autres fins pacifiques, et de former du personnel.

«En général, l’objectif est d’établir et d’améliorer l’infrastructure nucléaire au Maroc», explique la même source qui rappelle qu’en octobre 2017, le Maroc et la Russie ont signé un protocole d’accord sur la coopération dans le domaine de l’énergie nucléaire pacifique.