Carburants: hausse des prix à la pompe dès lundi 17 octobre 2022

CARBURANTS: NOUVELLE HAUSSE DES PRIX À LA POMPE À PARTIR DE LUNDI 17 OCTOBRE 2022

Le prix des carburants reprend un trend haussier. Une nouvelle augmentation est attendue à partir du lundi 17 octobre 2022. Elle se situera autour de 1,60 dirham pour le diesel et de 70 centimes pour l’essence.




Après avoir baissé de près de 1 dirham il y a deux semaines, le prix des carburants repart à la hausse.

Selon les données recueillies auprès de la Fédération nationale des propriétaires, commerçants et gérants des stations de service au Maroc (FNPCGS), le prix du diesel devrait augmenter d’environ 1,60 dirham par litre et celui de l’essence de près de 70 centimes.

Le prix du litre de diesel devrait ainsi se situer autour de 15,50 dirhams, au moment où le litre d’essence dépassera les 14,65 dirhams chez certains distributeurs à Casablanca.

Le prix des carburants dans les stations-service des autres villes du Royaume sera encore plus élevé, à cause du coût du transport.

Face à la flambée des cours des matières premières et la hausse inédite des prix de vente des carburants à la pompe cette année, le Conseil de la concurrence a publié, le 26 septembre dernier, un avis pour analyser le fonctionnement concurrentiel du marché national.




Le Conseil de la concurrence a ainsi constaté un niveau de concentration élevé de ce marché, appelant, entre autres, à réviser le cadre réglementaire, à instaurer une taxe sur les superprofits et à étudier l’opportunité de développer l’activité du raffinage au Royaume du Maroc.

Dans le but de préserver le pouvoir d’achat des ménages, le ministère du Transport et de la logistique a relancé, pour la sixième fois, le soutien exceptionnel supplémentaire pour les professionnels du transport routier.

Les inscriptions pour bénéficier de cette aide ont démarré le 28 septembre et se font via la plateforme mouakaba.transport.gov.ma.

Le montant total des aides directes mobilisées dans le cadre de cette opération devrait atteindre 5,2 milliards de dirhams d’ici la fin de l’année.