Laâyoune: 4ème station de dessalement d’eau de mer achevée au Maroc

LAÂYOUNE: 4ÈME STATION DE DESSALEMENT D’EAU DE MER ACHEVÉE AU MAROC PAR L’OFFICE NATIONAL DE L’ÉLECTRICITÉ ET DE L’EAU POTABLE DURANT LES 3 DERNIÈRES ANNÉES

Le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Abderrahim El Hafidi, a effectué, à Laâyoune, une visite de terrain au cours de laquelle il a été procédé à la livraison des premiers mètres cubes d’eau dessalée à partir d’une nouvelle station de dessalement d’eau de mer destinée au renforcement de l’alimentation en eau potable de la ville et des localités avoisinantes (El Marsa, Foum El Oued et Tarouma).




Au cours de sa visite, le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Abderrahim El Hafidi a passé en revue les différentes installations réalisées dans le cadre de ce projet de grande envergure qui comporte, en plus de la station de dessalement, le renforcement de la production de l’eau brute à partir d’une batterie de forages côtiers, la réalisation de trois réservoirs d’une capacité de stockage de 5.500 m³, la réalisation de stations de pompage et la mise en place d’un système de télégestion, indique l’Office national de l’électricité et de l’eau potable dans un communiqué. 

Mobilisant un montant global de 450 millions de dirhams, ce projet permettra de produire 26.000 m³ par jour d’eau potable à travers le dessalement d’eau de mer en utilisant la technique de l’osmose inverse et en exploitant les dernières technologies en la matière, notamment un système de récupération d’énergie permettant d’optimiser le coût de production du m³ d’eau dessalée, note le communiqué.




Grâce à cette nouvelle station de dessalement, la capacité de production installée d’eau potable au niveau de la ville de Laâyoune avoisine 66.700 m³ par jour dont 52.000 m³ par jour par dessalement d’eau de mer et plus de 14.700 m³ par jour à partir des ressources souterraines, précise la même source.

Réalisé par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable dans un délai de trois ans après sa reconfiguration malgré deux années marquées par les contraintes induites par la pandémie de Covid-19, ce projet permettra de satisfaire la demande en eau potable de la ville de Laâyoune et des localités avoisinantes, abritant une population d’environ 280.000 habitants, au-delà de l’horizon 2035 et contribuera à l’essor socio-économique de la région.

Ce nouveau projet de dessalement de l’eau de mer à Laâyoune témoigne de l’accélération par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable de la cadence de production de l’eau potable à partir des ressources en eau non conventionnelles.




Ce nouveau projet de dessalement de l’eau de mer à Laâyoune vient s’ajouter aux trois projets stratégiques de dessalement de l’eau de mer achevés durant les trois dernières années à Al Hoceïma en mai 2020, à Tarfaya en février 2021 et à Agadir en janvier 2022, réalisé dans le cadre d’un partenariat public-privé mutualisé avec le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.

Ces efforts considérables de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable lui ont permis de multiplier par six sa capacité de production de l’eau potable à partir du dessalement de l’eau de mer en la portant de 38.000 m3/jour à 232.000 m3/jour durant la période 2020-2022, apportant ainsi une contribution majeure à la réalisation des objectifs du Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027, dont la convention a été signée devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI en janvier 2020.