Tanger: 14ème édition du Forum MEDays du 2 au 5 novembre

LES CRISES MONDIALES ET LEURS CONSÉQUENCES AU PROGRAMME DES MEDAYS 2022

L’Institut Amadeus organise, du 2 au 5 novembre à Tanger, la 14ème édition du Forum MEDays pour explorer toutes les facettes de la thématique 2022 du « Forum du Sud »: « De crises en crises : vers un nouvel ordre mondial? ».




Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la 14ème édition du Forum MEDays verra la participation de nombreux décideurs, chefs d’entreprises et experts imminents, qui vont débattre des principaux sujets géopolitiques, économiques et sociaux qui agitent la planète: guerre en Ukraine, conflits et instabilité en Afrique, tensions dans l’Indo-Pacifique, crises alimentaire et énergétique, inflation, changements climatiques…, indique un communiqué de l’Institut Amadeus.

Nouveauté 2022, l’événement débutera, le 2 novembre, par le MEDays Investments Summit, une journée consacrée aux stratégies et aux opportunités d’investissement et de développement en Afrique et dans les pays émergents, et ce afin d’orienter les échanges vers des recommandations opérationnelles et des mesures concrètes pour favoriser notamment la mise en place de partenariats public-privé dans les secteurs retenus (énergie, finances, industrie, infrastructures, tourisme, bancassurance, etc.).




Au-delà des problématiques sectorielles, les débats concerneront aussi la question du financement de la relance en ces temps de crises généralisées, les mesures multilatérales qui peuvent être prises au niveau mondial et au niveau du continent africain, et les outils pour faire face à l’inflation et aux problèmes de la dette, explique la même source.

En matière de développement, un focus particulier sera fait sur la Tech, et les défis à relever pour augmenter la valeur des startups africaines dans le marché mondial et faire émerger des « Startup Nations ».

Concernant les sujets géostratégiques, la session plénière d’ouverture du 3 novembre abordera les « crises sécuritaires et instabilités en Afrique » avec une question centrale: « Quelle architecture de paix, de sécurité et de stabilité imaginée pour le continent ? » à l’aune des crises actuelles (conflit en Ukraine, multiplication des coups d’États militaires, crises des prix de l’énergie et des matières premières, Covid-19, etc.).




Cette rencontre sera l’occasion de faire le bilan des différentes initiatives en faveur de la stabilité du continent, d’évaluer les actions africaines menées jusqu’à aujourd’hui et de s’interroger sur le rôle que l’Union africaine pourrait jouer pour contribuer à la paix et à la stabilité politique.

L’économie mondiale sera également auscultée sous l’angle du Commerce international lors de la deuxième session plénière avec un questionnement sur « souveraineté et indépendance(s) vs intégration », le 3 novembre, relève le communiqué, notant que parmi les points abordés figurent la posture à adopter entre souverainisme et intégration, la difficulté à maintenir l’intégration économique et les défis à relever pour renforcer cette intégration en Afrique.

La troisième session plénière intitulée « Quel ordre dans le chaos? », qui se tiendra le 4 novembre, analysera l’évolution de l’économie mondiale, à travers le prisme de la pandémie sans fin de la Covid-19, du retour de la guerre en Europe et de la volatilité généralisée des prix.




Cette session tentera de mettre en lumière les pistes de réponses adéquates dans le cadre de la disruption incessante qui caractérise le système international.

Quant à la quatrième session plénière intitulée « Lignes de Front : Les syndromes d’une nouvelle Guerre froide », qui aura lieu le 4 novembre, elle portera sur les tensions géopolitiques mondiales sous le prisme de la guerre en Ukraine et de la rivalité sino-américaine dans l’Indo-Pacifique.

Elle analysera les différentes démarches des grandes puissances mondiales pour gagner en influence et s’interrogera sur les enjeux de cette potentielle nouvelle guerre froide. Autre sujet géopolitique majeur: celui du « Changement de paradigmes : quelles évolutions au Moyen-Orient ? », qui sera abordé lors de la session plénière spéciale du 5 novembre, qui se penchera sur le rapprochement entre les pays arabes et l’État d’Israël et s’interrogera sur l’avenir du Moyen-Orient dans le cadre de cette importante évolution géopolitique.

Pour ce qui est de la sixième session plénière du 5 novembre, elle est placée sous le thème « Définir l’architecture de sécurité de l’Europe ».




Elle abordera le conflit en Ukraine et ce qu’il représente comme élément déstabilisateur pour l’ensemble du continent européen, tout en tentant d’offrir des pistes de réflexion sur les mécanismes de renforcement de la sécurité européenne.

L’Institut Amadeus souligne que le Forum MEDays, grâce à la richesse de son contenu en ligne directe avec l’actualité, confirme son positionnement parmi les plus importantes manifestations non gouvernementales, faisant de lui, cette année encore, l’un des principaux événements géostratégiques internationaux en Afrique et dans le monde arabe.

Les MEDays 2022 ce seront quatre jours de débats et d’interactions, à travers plus de 50 sessions et tables rondes, entre plus de 250 intervenants internationaux de renom, parmi lesquels des chefs d’État et de gouvernement, des ministres, des prix Nobel, des responsables d’organisations internationales, des chefs d’entreprises, des investisseurs et de nombreuses personnalités issues de plus de 100 pays, qui partageront leurs points de vue et leurs lectures des grandes évolutions et des multiples bouleversements actuels autour de plus de 5.000 participants.