47ème Anniversaire de l’annonce de « La Marche Verte »

LE PEUPLE MAROCAIN CÉLÈBRE CE DIMANCHE, LE 47ÈME ANNIVERSAIRE DE L’ANNONCE DE « LA MARCHE VERTE »

Le peuple marocain célèbre, dimanche, le 47ème anniversaire de l’annonce par Feu Sa Majesté Hassan II de la glorieuse Marche verte, une étape phare de l’Histoire du Maroc contemporain qui a suscité un élan patriotique inégalé pour le parachèvement de l’unité territoriale du Royaume.




Cet événement représente un tournant décisif dans la réalisation de l’intégrité territoriale du Royaume qui restera à jamais gravé dans les annales des exploits du peuple marocain, dans sa glorieuse lutte de libération du joug du colonialisme.

Le 16 octobre de l’année 1975, Feu Sa Majesté Hassan II avait annoncé la Marche Verte, qui a abouti à la libération des provinces du Sud, et ce suivant la confirmation par la Cour Internationale de Justice de La Haye de l’existence de liens juridiques et d’allégeance entre les Sultans du Maroc et les tribus sahraouies.

Cette confirmation répondait à une demande formulée le 13 décembre 1974 par le Maroc pour que l’Assemblée Générale des Nations Unies puisse saisir la Cour Internationale de Justice d’une requête concernant son avis consultatif sur l’aspect juridique de la situation du Sahara lors de son occupation par l’Espagne.




Dans son avis du 16 octobre, la Cour Internationale de Justice a jugé que le Sahara n’a jamais été « terra-nullius » et qu’il y avait des « liens juridiques d’allégeance » entre ce territoire et le Royaume du Maroc.

« Le monde entier a reconnu que le Sahara était en notre possession depuis très longtemps, le monde entier a reconnu qu’il existait des liens entre le Maroc et le Sahara qui n’ont été altérés que par le colonisateur », avait affirmé le regretté Souverain et architecte de cette marche immortelle dans un discours devenu historique, soulignant qu’ « il ne nous reste donc qu’à entreprendre une marche pacifique du Nord au Sud pour nous rendre au Sahara et renouer avec nos frères ».

Armés de leur foi en Dieu et en la justesse de leur cause, 350.000 participants avaient répondu à cet appel dont 10% de femmes.




Les participants ont entamé cette longue marche pacifique le 6 novembre 1975 en brandissant le Saint Coran et le drapeau national.

Inscrite en lettres d’or dans l’Histoire du Maroc, la Marche verte a permis, de la plus belle des manières, la libération du Sahara marocain du joug colonial et le parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume.

Dès la récupération de ses provinces sahariennes à la faveur de cette marche glorieuse, le Maroc a placé en tête de ses préoccupations le développement de cette partie intégrante de son territoire national, en la dotant des infrastructures nécessaires.

À cette fin, de grands projets de développement ont été lancés sous la conduite sage et éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, plaçant le bien-être des populations sahraouies au centre des priorités.




Sa Majesté le Roi Mohammed VI a ouvert la voie à une transformation profonde des provinces du Sud.

Des décennies après leur libération, les régions du Sahara marocain vivent désormais sous le signe d’un développement tous azimuts, illustré par l’ambitieux modèle de développement de ces provinces.

L’ambitieux modèle de développement de ces provinces a été lancé par le Souverain avec une enveloppe budgétaire de 77 milliards de dirhams.

Force est de constater que, depuis l’appel historique lancé par Feu Sa Majesté Hassan II en 1975, la détermination et l’engagement patriotique sans faille de l’ensemble du peuple marocain sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI ont permis de faire des provinces du Sud un véritable hub économique jouissant de la sécurité et de la prospérité.