Le Maroc cesse d’exiger les tampons sur les passeports aux habitants de Sebta

LE MAROC CESSE D’EXIGER LES TAMPONS SUR LES PASSEPORTS AUX HABITANTS DE SEBTA

La police marocaine a cessé d’exiger le tampon sur les passeports aux voyageurs en provenance et à destination de Sebta. Une mesure saluée par l’association des résidents de la ville autonome occupée.




Depuis la réouverture du point de passage entre la ville occupée de Sebta et le Maroc le 17 mai, l’exemption du visa accordée aux Marocains de Tétouan pour entrer et sortir de la ville, a été supprimée. Mais les tampons sur les passeports des habitants originaires du préside occupé de Sebta a été levée, à la grande satisfaction des voyageurs qui subissent des embouteillages monstres à la frontière, notamment les week-ends. « Les agents marocains continuent de scanner les passeports, un processus qui prend du temps en plus du contrôle des documents, mais les autorités ont promis d’essayer d’améliorer le temps de passage et nous espérons qu’elles y parviendront d’ici la fin de l’année ».




C’est ce qu’a déclaré à El Faro de Ceuta, Abdelmalik Mohamed, président de l’association des résidents de la ville occupée de Sebta. De son côté, l’Espagne a aussi pris de mesures pour faciliter le passage à la frontière en acceptant d’ajouter une feuille vierge aux passeports déjà pleins de cachets des citoyens marocains qui traversent quotidiennement la frontière pour leur permettre d’obtenir les tampons d’entrée et de sortie appropriés. « Merci à la délégation gouvernementale et la police nationale pour ce geste. C’est une solution qui doit être publiquement saluée, car le renouvellement d’un passeport au Maroc est un processus difficile et coûteux », a ajouté le président de l’association.