France: une femme « voilée » assassinée à Nantes

UNE FEMME VOILÉE ASSASSINÉE À NANTES

Une femme musulmane de 47 ans a été agressée dimanche matin à Nantes. La victime a succombé à ses blessures, le suspect est en fuite, tandis qu’une enquête a été ouverte.




Une musulmane voilée 47 ans est décédée, dimanche, peu après 6 h 30, boulevard Jean-Moulin, à Nantes, après avoir été poignardée par un homme. Selon Ouest-France, Nadia Hassade, travaillant en tant que femme de ménage, est décédée sur place, malgré les premiers secours des pompiers. Trois témoins de la scène auraient vu, de loin, cette femme poursuivie par un homme qui aurait tenté de l’attraper par les cheveux. Ils l’auraient vu s’effondrer dans la rue, le corps ensanglanté. Les témoins ont alerté, par la suite, les pompiers.




Au total, les enquêteurs ont relevé une dizaine de plaies, notamment à l’épaule et à l’abdomen.  Le procureur de Nantes, Renaud Gaudeul a tenu une conférence de presse ce dimanche après-midi. «Selon les toutes premières constatations du médecin légiste, à la levée de corps, la victime présenterait près d’une dizaine de plaies tranchantes sur le haut du corps», précise Renaud Gaudeul, qui évoque une arme blanche. La victime, séparée depuis plusieurs années de son ex-mari et habitant dans un appartement avec deux de ses quatre garçons, tous majeurs, à environ 500 m de la scène de crime, «venait vraisemblablement de quitter son domicile», rue de l’Isère.




Entendu par les policiers, l’ancien conjoint semble mis hors de cause.  «Cette femme de ménage dans un établissement de santé de l’agglomération nantaise allait prendre le bus pour se rendre à son travail», précise le procureur. Ce dernier indique aussi que personne n’a encore été interpellé mais qu’un «suspect est recherché». Le procureur «ne privilégie pas d’hypothèses» et n’écarte aucune piste y compris celles d’éventuelles motivations raciales ou religieuses, sachant que la victime était «vraisemblablement voilée» et que la scène de crime se situe en face d’une mosquée.