France: une musulmane victime d’une attaque raciste, son Coran déchiré

FRANCE: UNE MUSULMANE VICTIME D’UNE ATTAQUE RACISTE, SON CORAN DÉCHIRÉ

Une élève musulmane, pensionnaire de l’internat du lycée Jean Rostand de Caen, a subi jeudi une attaque raciste en raison de sa religion. Son coran a été déchiré et son voile mis à la poubelle.




La jeune fille est « blessée » par ces actes, mais elle et sa famille ne souhaitent pas porter plainte.

La lycéenne a retrouvé dans sa chambre de l’internat son coran déchiré et son voile dans la poubelle.

« Elle a été choquée mais surtout blessée par cette attaque qui vise sa religion. Mais heureusement que son intégrité physique n’a pas été atteinte », confie Sébastien Duval-Rocher, proviseur de l’établissement, à France 3.

Le responsable dénonce cet acte « violent, indigne, intolérable, juridiquement condamnable » qui a eu lieu à l’intérieur du lycée « habitué à l’ouverture d’esprit et à la tolérance ».

« Nous acceptons toutes les confessions. C’est inadmissible qu’un élève vive ça », lance-t-il.




Sébastien Duval-Rocher a aussi adressé un e-mail aux élèves et au corps enseignant pour dénoncer l’acte, en attendant de trouver « le coupable ».

La direction de l’Inspection académique a saisi le parquet de Caen, en vertu de l’article 40 du Code de procédure pénale.

Pour Armelle Fellahi, l’inspectrice d’académie dans le Calvados, il s’agit d’un « acte intolérable qui prive une élève d’un de ses droits fondamentaux ».

Dans une « démarche d’apaisement », la jeune fille et sa famille ne souhaitent pas porter plainte et « ne veulent pas que cette histoire prenne plus d’ampleur », explique le chef d’établissement.

Toute cette semaine, des enseignants échangeront sur la tolérance avec les élèves en vue de les sensibiliser.