Maroc: 15 ans de prison pour le kidnappeur de la petite Fatima-Zahra

KÉNITRA: LE KIDNAPPEUR DE LA PETITE FATIMA-ZAHRA ÉCOPE DE 15 ANS DE PRISON

La justice a enfin rendu son verdict dans l’affaire de l’enlèvement de la petite Fatima-Zahra dans la ville de Kénitra. Le kidnappeur vient d’écoper de 15 ans de prison ferme.




Le kidnappeur de l’enfant de 5 ans, Fatima-Zahra, a été condamné à 15 ans de prison ferme pour cette affaire d’enlèvement. La sentence a été prononcée, lundi 17 octobre 2022 par la chambre criminelle près la Cour d’appel de Kénitra. D’après des sources locales, le représentant du ministère public avait requis, lors du procès, l’application de la peine maximale, vu la gravité des actes reprochés à l’accusé, dont notamment les crimes d’enlèvement, de détention et de détournement d’une mineure. La justice avait également refusé, lors de la première audition, la requête de mise en liberté provisoire présentée par la défense de l’accusé.




Même si la peine maximale n’a été prononcée, la décision de la justice a été positivement accueillie par les associations de protection des enfants. «La décision de la justice est venue en symbiose avec nos revendications», a indiqué Najat Anwar, la présidente de l’association « Touche pas à mon enfant ». «15 ans de prison ferme pour le kidnappeur d’une mineure est, à notre sens, une sentence suffisante pour donner un exemple et empêcher toute autre personne qui pourrait penser à faire du mal à un enfant», a-t-elle ajouté. L’affaire de la petite Fatima-Zahra, portée disparue jeudi 23 septembre 2022, avait mobilisé autorités et habitants de la ville.




Les efforts déployés par les unités de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) à Kénitra, appuyées par les expertises techniques, avaient permis de retrouver l’enfant à bord d’un bus de transport urbain, dès le lendemain, vendredi 24 septembre 2022. Les opérations d’exploitation des données identitaires du kidnappeur, âgé de 37 ans, avaient également permis sa localisation sur une embarcation de pêche à bord de laquelle il exerçait son métier, avait annoncé la Direction générale de la sûreté nationale. Selon la même source, il s’agit d’un multirécidiviste interpellé pour vol, coups et blessures à l’aide d’une arme blanche, ivresse publique manifeste et immigration illégale.