Maroc-France: un ministre français appelle à « dépasser les tensions »

MAROC-FRANCE: UN MINISTRE FRANÇAIS APPELLE À « DÉPASSER LES TENSIONS »

Le ministre français chargé du Commerce extérieur, Olivier Becht, a appelé à « dépasser les tensions » entre la France et le Maroc, alimentées entre autres par les restrictions des visas Schengen délivrés aux Marocains.



Olivier Becht

« Nous avons traversé une période de tensions ces dernières années. Il faut écrire une nouvelle page », a plaidé Becht, en visite officielle au Maroc.

« Il faut dépasser ces tensions pour construire des projets communs », a-t-il déclaré devant la communauté française à l’ambassade de France au Maroc, citant les énergies renouvelables, les infrastructures, la construction navale et ferroviaire, l’aéronautique,…

La décision de Paris en septembre 2021 de diviser par deux l’octroi de visas au Maroc et à l’Algérie, arguant de la réticence de ces pays à reprendre leurs ressortissants en situation irrégulière dans l’Hexagone, a été particulièrement mal reçue par les Marocains.

Une mesure qualifiée d’« injustifiée » par le gouvernement et de « grande maladresse » dans les milieux intellectuels.




Ce durcissement a déclenché des vagues d’indignation sur les réseaux sociaux et dans les médias marocains, et jeté un froid dans les relations entre Rabat et Paris.

Des discussions à haut niveau ont eu lieu entre les autorités françaises et marocaines à ce sujet depuis le printemps 2022, souligne-t-on du côté de la diplomatie française.

Elles sont toujours en cours.

Parmi les autres sources du mécontentement marocain figurent la position jugée trop attentiste de Paris sur la question du Sahara et la nouvelle lune de miel de la France avec l’Algérie, grande rivale régionale.

Lors de sa visite à Casablanca et Rabat, jusqu’à jeudi, Becht devait s’entretenir notamment avec le ministre marocain de l’Industrie et du Commerce Ryad Mezzour et son collègue chargé de l’Investissement, Mohcine Jazouli.




Il doit également rencontrer des investisseurs et participer à un forum d’affaires africain. Sa visite a pour premier objectif de renforcer le partenariat économique bilatéral, et en particulier relancer les investissements industriels avec le Maroc, « hub vers l’Afrique ».

La France est le premier investisseur étranger au Maroc. En 2021, le échanges commerciaux de la France avec le Maroc se sont élevés à 10,7 milliards d’euros.

« Nous pouvons sans doute encore intégrer davantage le Maroc dans les chaînes de valeur hexagonales et tirer un meilleur parti de notre proximité géographique, linguistique et culturelle », a souhaité le ministre français chargé du Commerce extérieur, Olivier Becht, dans un entretien au quotidien marocain L’Economiste publié mardi.