Maroc: le conseil de gouvernement adopte le projet de loi de finances 2023

LE CONSEIL DE GOUVERNEMENT ADOPTE LE PROJET DE LOI DE FINANCES 2023

Le conseil de gouvernement, réuni mercredi à Rabat sous la présidence du chef de gouvernement Aziz Akhannouch, a adopté le projet de loi de finances (PLF) au titre de l’année 2023 et les textes l’accompagnant.




Après l’adoption des Orientations générales du projet de loi de finances 2023 par le Conseil des ministres présidé, mardi, par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le conseil de gouvernement a examiné les détails de ce projet de loi, avant de l’adopter, indique un communiqué du ministère chargé des Relations avec le Parlement.

Ce projet de loi de finances a été élaboré conformément aux Hautes Orientations Royales contenues dans les discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, fait savoir la même source, ajoutant que ledit projet de loi reflète la mise en œuvre du programme gouvernemental, lequel est en harmonie avec les recommandations du nouveau modèle de développement.

Le projet de loi de finances 2023 se fixe quatre priorités portant sur le renforcement des fondements de l’État social, la relance de l’économie nationale à travers le soutien de l’investissement, la consécration de l’équité territoriale et le rétablissement des marges budgétaires pour assurer la pérennité des réformes, rappelle le communiqué.




D’après le ministère chargé des Relations avec le Parlement, ce projet de loi des finances de 2023 est élaboré sur la base d’une croissance économique prévue à 4%, d’un taux d’inflation de 2% et d’un déficit budgétaire de 4,5% et ce, compte tenu du contexte mondial et des évolutions économiques et financières au niveau national.

Et de conclure que le projet de loi de finances 2023, comme voulu par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, se veut une véritable consécration des fondements de l’État social, un démarrage effective de la nouvelle Charte de l’investissement et une réponse aux besoins d’une vie décente pour l’ensemble des citoyens.