Belgique: la justice refuse d’extrader Hassan Iquioussen vers la France

BELGIQUE : LA JUSTICE REFUSE L’EXTRADITION DE HASSAN IQUIOUSSEN VERS LA FRANCE

La justice belge a refusé l’extradition de l’imam marocain Hassan Iquioussen, parti en Belgique depuis l’été dernier, après avoir reçu une Obligation de quitter le territoire français (OQTF), assortie d’une expulsion définitive vers le Maroc.




À l’issue d’une audience tenue à huis clos ce vendredi, l’avocat de l’imam marocain Hassan Iquioussen a confirmé la décision de refus.

Citant des sources concordantes, BFM TV a rapporté que la chambre du conseil de Tournai avait effectivement rejeté la remise de l’imam aux autorités françaises.

Né dans l’Hexagone, Hassan Iquioussen est recherché après que le Conseil d’Etat a validé l’arrêté du ministre français de l’Intérieur, Gérald Moussa Darmanin, ce dernier ayant considéré le départ de l’imam marocain, même avant l’avis favorable de la juridiction, comme une soustraction à la mesure d’éloignement.

En France, des actes administratifs ont été pris pour lui interdire de revenir en France, et de l’arrêter s’il se présente comme fugitif à la frontière.




Le quinquagénaire est dans le viseur à cause de propos tenus lors de prêches en 2003, jugés antisémites et misogynes, quoique jamais condamnés par la justice.

Hassan Iquioussen a été arrêté en Belgique le 30 septembre dernier. Son avocat belge, Nicolas Cohen, a déclaré que la soustraction reprochée selon la justice française ne constituait pas «une infraction en droit belge».

L’avocate française de l’imam, Lucie Simon, a précédemment indiqué, dans un communiqué, que son client faisait «confiance à la justice belge pour ne pas céder aux pressions d’un exécutif français avide d’un trophée médiatique pour servir un agenda législatif funeste».