L’Algérie met fin aux fonctions d’envoyé spécial pour le Sahara

L’ALGÉRIE MET FIN AUX FONCTIONS D’ENVOYÉ SPÉCIAL POUR LE SAHARA

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a «mis fin aux fonctions d’envoyé spécial au ministère des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger, chargé de la cause du Sahara occidental et des pays du Maghreb arabe, exercées par M. Amar Belani», lit-on dans la dernière édition du Journal officiel de l’Algérie.




Le décret est signé par le chef d’Etat, le 9 octobre, soit presque trois semaines après l’installation officielle, le 15 septembre, d’Amar Belani au poste de secrétaire général du ministère des Affaires étrangères.

Pour rappel, Amar Belani avait affirmé, dans des déclarations à la presse de son pays, que sa promotion n’est pas incompatible avec l’exercice de ses fonctions d’envoyé pour le Sahara occidental.

Amar Belani, ancien porte-parole du ministère algérien des Affaires étrangères et ambassadeur à Bruxelles, avait repris du service, en septembre 2021, suite à sa nomination en tant qu’envoyé spécial au Sahara occidental et au Maghreb.

Ce poste avait été créé par le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra, pour officiellement «donner un nouveau souffle à la diplomatie» algérienne.