Dominique Strauss-Kahn a failli être ministre au Maroc

DOMINIQUE STRAUSS-KAHN AURAIT PU ÊTRE MINISTRE AU MAROC

Le nom de Dominique Strauss-Kahn (DSK) avait été évoqué dans l’entourage du roi Mohammed VI pour remplacer Mohamed Boussaid, ministre des Finances limogé par le souverain le 1ᵉʳ aout 2018.




Dominique Strauss-Kahn semblait l’homme de la situation pour remplacer Mohamed Boussaid, ce haut cadre à la longue expérience ministérielle, les défis d’alors étant nombreux. Il fallait renégocier avec les bailleurs de fonds et engager la réforme fiscale nécessaire à la modernisation du pays.

Contacté, l’ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) était intéressé par la proposition et même disposé à fermer son cabinet de conseil basé à Casablanca (Parnasse International ) qui lui rapportait beaucoup d’argent, rapporte le magazine économique américain Forbes.

Mais au final, le projet n’a pas abouti en raison des oppositions à l’entrée au gouvernement marocain de Dominique Strauss-Kahn, impliqué dans plusieurs scandales sexuels, et du fait qu’il n’ait pas de passeport marocain.