Et si le Maroc et l’Algérie devenaient des partenaires économiques ?

ET SI LE MAROC ET L’ALGÉRIE DEVENAIENT DES PARTENAIRES ÉCONOMIQUES ?

Le Maroc et l’Algérie sont deux pays voisins et culturellement proches, mais éloignés du point de vue politique et économique. Pourtant, ces deux puissances du Maghreb gagneraient à nouer des partenariats économiques pour le développement de la région et de leurs populations.




Que se passerait-il si le Maroc et l’Algérie devenaient partenaires dans le domaine économique ?, s’est interrogé l’hebdomadaire Jeune Afrique dans un reportage.

Le sujet semble épineux et même tabou, en raison des tensions politiques entre les deux pays. Selon OEC Monde, les exportations marocaines vers l’Algérie s’élevaient à 134 millions d’euros en 2020, contre 115 millions d’euros selon les données de l’Organisation du commerce international de l’ONU, rappelle le journal.

« Les relations économiques entre le Maroc et l’Algérie sont très faibles compte tenu des opportunités possibles. Pour être plus clair, le Maroc et l’Espagne échangent 30 fois plus que le Maroc et l’Algérie.

Un rapport de la Banque mondiale a également indiqué que s’il y a une véritable intégration entre les deux pays, d’ici dix ans, les PIB de l’Algérie et du Maroc augmenteront respectivement de 35% et 30% ».




C’est ce qu’explique Jean-Michel Huet cité par le journal, précisant que les exportations algériennes vers le Maroc sont passées de 395 millions d’euros en 2020 à 650 millions d’euros en 2021, dont 90% d’hydrocarbures selon l’Office des changes.

D’après les dernières données du Fonds monétaire international (FMI), le Produit intérieur brut (PIB) du Maroc et de l’Algérie avaient une différence de 20 milliards de dollars en 2021, un écart qui pourrait doubler et atteindre 40 milliards de dollars sur la période 2022-2024 en faveur de l’Algérie, en raison de la hausse de ses revenus des exportations d’hydrocarbures.

Les économies des deux pays ne sont pas assez diversifiées, souligne par ailleurs le journal.




Le journal partage l’avis de nombreux experts selon lesquels une plus grande coopération entre les deux pays pourrait accélérer leur croissance.

Selon un récent rapport du Fonds monétaire international, l’Algérie devrait enregistrer une croissance de 4,7% en 2022 et la balance commerciale, un excédent de 14 milliards de dollars à fin août.

« Nous prévoyons un excédent de plus de 17 milliards de dollars d’ici la fin de 2022 », a annoncé le Premier ministre algérien Ayman Ben Abdelrahman. Plusieurs experts économiques s’accordent à dire que le Maroc et l’Algérie gagneraient à renforcer leur coopération économique.