Hydrogène vert: l’homme le plus riche d’Asie prêt à miser 100 milliards de dollars au Maroc

HYDROGÈNE VERT: L’HOMME LE PLUS RICHE D’ASIE PRÊT À MISER 100 MILLIARDS DE DOLLARS AU MAROC

L’homme le plus riche d’Asie veut investir des milliards dans l’hydrogène au Maroc. La première réunion consacrée au projet du magnat indien, Mukesh Ambani. Le Maroc devient la destination préférée des investisseurs indiens désireux de construire des gigafactory d’électrolyse, appelées à compter parmi les plus grandes usines de production d’hydrogène dans le monde.




Une semaine après l’annonce du projet de 10 gigawatts (GW) de l’énergéticien indien Adani (information révélée par l’agence Bloomberg), un autre projet, initié par un conglomérat indien, est en voie de concrétisation.

Il s’agit du géant Reliance Industries Limited, propriété du milliardaire indien Mukesh Ambani, dixième fortune du monde selon le dernier classement du magazine économique américain Forbes.

Le magnat indien Mukesh Ambani est séduit par le potentiel que recèle le Maroc en matière d’énergies renouvelables et s’apprête à frapper fort, se disant prêt à mobiliser jusqu’à 100 milliards de dollars pour produire 100 gigawatts (GW) d’énergie verte sur le sol marocain, soit une capacité largement supérieure à celle du projet de la start-up britannique Xlinks (10,5 GW pour un investissement de 22 milliards de dollars).




Le projet a fait l’objet d’une réunion, lundi 24 octobre à Rabat, entre le ministre délégué chargé de l’Investissement, Mohcine El Jazouli, et les représentants du conglomérat indien.

Si le projet de Reliance se concrétise, il serait le plus grand investissement qu’ait connu le Maroc, tous secteurs confondus.

Ses promoteurs ambitionnent de produire de l’hydrogène vert et de l’ammoniac, en utilisant le dessalement de l’eau de mer, le tout en s’appuyant sur des ressources éoliennes et solaires 100% marocaines.

La production sera destinée au marché local (marocain), mais aussi à l’export, vers l’Europe notamment, via l’Espagne, à travers un pipeline, selon la même source.

Il n’est pas exclu d’orienter une partie de la production pour répondre aux besoins des entreprises du groupe Reliance qui compte parmi ses filiales la plus grande raffinerie de pétrole au monde, basée en Inde.




Outre sa taille gigantesque, le projet du groupe indien Reliance Industries Limited se distingue par son niveau élevé d’intégration locale.

Lors de la réunion avec Mohcine El Jazouli, les dirigeants de Reliance Industries Limited ont exprimé leur volonté de fabriquer localement les principales composantes du projet (modules solaires, électrolyseurs, batteries, etc), ce qui devrait se traduire par la création de plusieurs milliers d’emplois.

Figurant dans le prestigieux classement «Fortune Global 500», parmi les plus grandes entreprises du monde (plus de 100 milliards de dollars de chiffre d’affaires et plus de 340.000 collaborateurs), le groupe Reliance est actif dans plusieurs secteurs d’activités: les matériaux, la pétrochimie, le raffinage, le pétrole, le gaz, la distribution, les services numériques, etc.