Un Algérien devient marocain pour éviter son extradition en Belgique

UN ALGÉRIEN DEVIENT MAROCAIN POUR ÉVITER SON EXTRADITION EN BELGIQUE

Alors qu’il vient d’être libéré par le Maroc dans le cadre d’une affaire le concernant, Mohamed Reda C, considéré comme l’un des barons de la drogue à Anvers, vient d’être condamné par la justice belge. Les conditions de sa libération restent encore floues.




Celui que l’on surnomme « l’Algérien » a été récemment condamné à six ans de prison, pour avoir commandité une attaque contre un docker. Le tribunal a dès lors ordonné son arrestation immédiate, rapporte Belga, ajoutant qu’il fait l’objet d’un mandat d’arrêt européen.

L’homme avait été arrêté en juillet dernier à Casablanca et incarcéré au Maroc et la justice belge attendait son extradition. Mais cette opération n’aura finalement pas lieu, indique la même source, qui souligne que la justice belge a été prévenue de la libération de Mohamed R. C., mais pas des motivations du tribunal.

Mohamed Reda C, dont le nom est apparu dans de nombreuses enquêtes depuis l’opération Sky ECC aurait réussi à obtenir in extremis la nationalité marocaine, moyennant une importante somme d’argent. Un montant faramineux de 2,5 millions d’euros est évoqué.