Maroc: les collectivités territoriales doivent réduire la consommation d’électricité

MAROC: LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES APPELÉES À RÉDUIRE LA CONSOMMATION D’ÉLECTRICITÉ DE 20% À 30%

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, appelle à une rationalisation de la consommation de l’électricité au niveau des établissements publics et des réseaux d’éclairage public. L’objectif, a-t-il noté dans une circulaire adressée aux walis et gouverneurs, est de réduire de 20% à 30% la consommation d’énergie.

Abdelouafi Laftit





Abdelouafi Laftit prend des mesures effectives pour pallier au problème de la surconsommation de l’énergie électrique dans les différentes régions du Maroc et en particulier en cette conjoncture difficile.

Ainsi, et pour réduire la facture énergétique des collectivités locales, le ministre a adressé une circulaire aux walis et gouverneurs des provinces et aux présidents des conseils communaux les appelant à déployer en urgence une série de mesures visant à rationaliser l’utilisation de l’électricité.

L’objectif, explique le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit, est réduire de 20% à 30% la consommation d’électricité utilisée au sein des établissements publics mais également au niveau des réseaux de l’éclairage public.




Parmi les mesures identifiées par le responsable:

  • Monitorer et contrôler les horaires de l’éclairage public
  • Réduire la puissance de luminosité des ampoules utilisées
  • Activer l’éclairage dans certains quartiers résidentiels de manière partielle, soit à partir de 23h00, tout en tenant compte de maintenir la sécurité des habitants et la sécurité publique
  • Réduire l’usage des panneaux d’éclairage à l’intérieur des villes et au niveau des principaux artères en adoptant un système d’alternance dans le cas où le lampadaires comprend un éclairage de deux côtés
  • Contrôler et réduire l’éclairage au niveau des jardins et parcs publics, des terrains de proximité, des espaces de loisirs et des plages





Aussi, et pour réduire la consommation d’électricité au niveau des établissements et administrations publics, la circulaire du ministre de l’Intérieur stipule:

  • L’extinction et le débranchement de tous les appareils en fin de journée, à l’exception de ceux disposant d’un mode d’emploi particulier
  • De ne pas utiliser la climatisation et le chauffage sauf dans les cas extrêmes
  • L’extinction des lumières dont l’usage n’est pas nécessaire en privilégiant la lumière naturelle
  • L’optimisation de l’éclairage extérieur et décoratif des bâtiments et des monuments historiques
  • L’installation de moniteurs automatiques permettant l’extinction des points lumineux dans les zones communes, comme les escaliers, les salles de bain ou les parkings

Les collectivités territoriales sont également appelées à suivre leurs consommation en électricité et à veiller à déployer les mesures nécessaire dans le cadre de l’efficacité énergétique en utilisant notamment des ampoules à basse consommation. Elles sont dans ce sens appelées à élaborer, chaque trois mois, un rapport d’évaluation de cette consommation permettant ainsi d’évaluer l’impact des nouvelles mesures mises en place.