L’Algérie torpille le Sommet de la Ligue arabe

SOMMET DE LA LIGUE ARABE: COMMENT LE RÉGIME ALGÉRIEN SE TORPILLE TOUT SEUL

Dès le premier jour de la réunion préparatoire des ministres des Affaires étrangères du sommet de la Ligue arabe, le régime algérien n’a pas su résister à son sport favori: agresser le Maroc. Une chaîne TV publique a diffusé une carte des États de la ligue arabe falsifiant les frontières délimitant le territoire du Royaume, tronqué de son Sahara.




Alors que le régime algérien s’évertue à répandre des slogans vides de sens à la veille du sommet de la Ligue arabe, ses médias aux ordres trahissent bien malgré eux sa vraie nature.

Hier, samedi 29 octobre, AL24 news, une chaîne d’informations en continu inaugurée par le président Tebboune, a diffusé une carte des États membres de la ligue arabe, en amputant le Royaume du Maroc de son Sahara.

Un acte qui, à lui seul, confirme les vraies visées de la junte algérienne, et apporte une nouvelle preuve de l’inanité du slogan favori de ce rendez-vous qu’Alger doit abriter: un soi-disant «sommet unificateur des pays arabes».

La chaîne du service public algérien a donc osé cette intervention qu’elle a diffusé: des frontières tronquées pour le territoire du Royaume du Maroc, sur la carte officielle des États membres de la Ligue, où, pourtant, le Maroc y figure avec l’ensemble de son Sahara.

Une question qui avait pourtant fait l’objet de fermes mises en garde de la part du secrétariat de la Ligue arabe, qui avait anticipé pareils agissements de la part des voyous qui composent la junte aux commandes du régime algérien.




Dans une note qui leur avait été adressée dès le 7 décembre 2021, le secrétariat de la Ligue arabe avait exhorté l’ensemble des organes qui lui sont affiliés d’adopter la carte préalablement définie, unifiée, de l’ensemble des États de la Ligue arabe, comprenant, donc, la carte complète du Royaume du Maroc, avec son Sahara.

Cette note faisait suite à des protestations qui avaient été émises par la délégation algérienne, qui s’était prénoncée contre l’adoption de la carte officielle des États membres de la Ligue arabe, avec les frontières du territoire du Royaume du Maroc intégrant son Sahara.

C’était à l’occasion d’un évènement de l’Organisation des femmes arabes, qui avait eu lieu en Jordanie.

Présent à Alger pour participer à une réunion préparatoire des ministres des Affaires étrangères du Sommet, le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, a réagi à cette falsification de la carte officielle des États membres de la Ligue arabe, par cette chaîne du service public algérien.

Le ministre marocain des Affaires étrangères a demandé au secrétaire adjoint de la ligue arabe, qui présidait la réunion interministérielle, de publier un communiqué officiel dénonçant les agissements d’AL24 news.




Réponse immédiate de Hossam Zaki, secrétaire général adjoint de la Ligue arabe: «nous allons le faire».






La mise au point du secrétariat de la Ligue arabe a été publiée le jour même. L’instance a donc démenti le fait d’avoir eu «des partenaires médiatiques» pour la couverture des travaux du sommet de la Ligue arabe, et a précisé que ce démenti «interv[enait] après la publication par la chaîne algérienne internationale AL24 news sur son site électronique d’une carte du monde arabe différente de la carte officielle de la Ligue arabe, ce qui a suscité les réserves de la délégation marocaine».

C’est donc ainsi que le régime algérien chahute, pour ne pas dire torpille, la tenue de ce sommet qu’il a voulu présenter comme étant le «rendez-vous du siècle».

Constat: le sommet enregistre d’ores et déjà des défections en série de chefs d’État.

Le dernier épisode, celui de cette altération délibérée de la carte officielle des États membres de la Ligue arabe risque fort de se révéler vraiment dissuasif pour les chefs d’État qui ne savent pas encore vraiment s’ils vont faire le déplacement à Alger.