Les bateaux russes autorisés à pêcher dans les eaux marocaines

LES BATEAUX RUSSES AUTORISÉS À PÊCHER DANS LES EAUX MAROCAINES

Les navires russes pourront pêcher dans les eaux proches des îles Canaries grâce à un accord avec le Maroc d’un montant de plus de 7 millions d’euros. La Russie subit le blocus financier des États-Unis et de l’Europe depuis l’invasion de l’Ukraine.




L’accord avec Rabat permet à la flotte russe de pêcher près de la zone de pêche canarienne-saharienne, fait savoir La Provincia, précisant que 10 navires russes seront autorisés à pêcher jusqu’à 140 000 tonnes par an de sardines, sardinelles, maquereaux, chinchards dans ces « espaces maritimes sous juridiction marocaine », à 15 milles de la côte espagnole. Cet accord entre le Maroc et la Russie existe depuis 1992 et est renouvelé tous les quatre ans. Le dernier renouvellement date d’octobre 2020. Le Kremlin verse au Maroc plus de sept millions d’euros pour obtenir les droits d’accès à cette zone au profit de sa flotte.




À ce montant s’ajoutent 17,5% de la valeur des produits issus de la pêche effectuée par les navires russes dont la contribution globale dépasserait 22 millions d’euros par an. L’accord prévoit également la construction et la réparation de bateaux, la production de filets et d’engins de pêche, la vente des produits de la pêche et la formation des professionnels du secteur. Avec cet accord, les navires russes peuvent accoster dans les ports marocains et y effectuer diverses opérations de réparation, chargement et déchargement d’eau potable, de carburant et nourriture.