Un homme accusé d’abus sexuels sur une dizaine d’écolières

UN HOMME ACCUSÉ D’ABUS SEXUELS SUR UNE DIZAINE D’ÉCOLIÈRES

Un homme, qui prétendait donner des cours de soutien à de jeunes écolières, est accusé d’abus sexuels sur au moins une dizaine d’entre elles.




C’est un véritable scandale qui vient de secouer la paisible région de Moulay Idriss Zerhoun, près de Meknès.

Un étudiant universitaire est accusé d’abus sexuels sur plusieurs fillettes âgées de 8 à 11 ans.

Il prétendait leur donner des cours de soutien.

C’est le journal arabophone Assabah qui révèle les détails de cette affaire.

D’après la publication, au moins 10 fillettes auraient été victimes de cet homme qui leur proposait, chez lui, des cours de soutien dans l’ensemble des matières.

L’accusé, âgé de 32 ans, a été présenté lundi en état d’arrestation devant le procureur du roi près la Cour d’appel de la ville, qui a décidé de le placer en détention et de le poursuivre pour viol sur mineures.

Il devra être présenté au juge d’instruction.

Selon Assabah, le mis en cause aurait profité de la situation sociale précaire de certaines familles dont les filles étaient inscrites dans une école primaire de la ville.

Il a prétendu être un enseignant et a proposé aux familles un soutien scolaire gratuit pour leurs fillettes.




Son initiative a été saluée par plusieurs habitants qui y voyaient un esprit de solidarité.

Mais les familles étaient loin de connaître les sombres motivations de l’individu.

Ce dernier a profité de la confiance des parents pour exercer sa perversion sur les jeunes filles.

Leur calvaire va durer un certain temps avant qu’une de ses victimes ne lui oppose une farouche résistance avant de s’enfuir pour avertir ses parents.

Les faits ont été rapportés aux parents des autres victimes.

Des plaintes ont alors été déposées auprès de la police qui a ouvert une enquête.

Après avoir auditionné une dizaine de fillettes, ajoute le quotidien, les enquêteurs se sont rendu compte qu’elles avaient toutes subi des abus sexuels.

Ce qui allait être confirmé par des expertises médicales.

Le mis en cause, qui a été arrêté suite à l’enquête de la police judiciaire, a très vite reconnu les faits qui lui sont reprochés.