Le Maroc veut doubler sa production de dattes d’ici 2030

DATTES : LE MAROC AMBITIONNE DE DOUBLER SA PRODUCTION D’ICI 2030

Le Maroc ambitionne de doubler sa production de dattes d’ici 2030 pour atteindre 300 000 tonnes par an, contre 149 000 tonnes en 2021, selon des données du ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.




Cet objectif sera atteint grâce à la mise en œuvre de la nouvelle stratégie Génération Green 2020-2030 qui prévoit, entre autres, la plantation de 5 millions de plants, dont 3 millions au niveau de la palmeraie traditionnelle, précise le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts dans un document qui a été rendu public à l’occasion du Salon international des dattes (SIDATTES 2022), qui s’est tenu du 27 au 30 octobre à Erfoud.

La déclinaison de la nouvelle stratégie Génération Green 2020-2030 pour le développement de la filière du palmier dattier vise la poursuite de la réhabilitation de la palmeraie traditionnelle et l’extension des plantations en dehors de la palmeraie, souligne la même source.

Elle vise également l’amélioration de la productivité, le développement de la valorisation, l’augmentation des exportations et la diversification des débouchés, la modernisation des circuits de distribution et de commercialisation interne, ainsi que la valorisation des sous-produits du palmier dattier.




Le département de l’Agriculture prévoit, dans ce sens, l’extension de la superficie en dehors de la palmeraie traditionnelle de 14 000 hectares pour atteindre 21 000 hectares, l’amélioration du taux de conditionnement pour atteindre 50% contre 8% en 2020.

Le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts s’est fixé également pour objectif l’amélioration du taux de transformation pour atteindre 10% contre 0,3% actuellement, ainsi que la promotion des exportations pour atteindre 70 000 tonnes, contre 3 600 tonnes en 2020.

Dans le cadre du développement de la valorisation des dattes, il est prévu, à l’horizon 2030, l’installation de capacités additionnelles de 44 000 tonnes pour le stockage frigorifique, de 132 000 tonnes pour le conditionnement et de 25 000 tonnes pour la transformation.

Il est prévu aussi, à l’horizon 2030, de mettre en place 10 unités de valorisation des sous-produits (bois de chauffe, biochar, compostage,…).