Le roi Mohammed 6 invite le président algérien à venir «dialoguer» au Maroc

LE ROI MOHAMMED 6 INVITE LE PRÉSIDENT ALGÉRIEN À VENIR «DIALOGUER» AU MAROC

Cité par l’agence AFP, le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita, a affirmé que le roi Mohammed VI invitait le président algérien Abdelmadjid Tebboune à venir «dialoguer» au Maroc.




Faute d’une «possible» rencontre entre le roi Mohammed VI et le président Abdelmadjid Tebboune à Alger, où se déroule actuellement le sommet de la Ligue arabe (1er-2 novembre), le Souverain invite de nouveau le président algérien à un dialogue, au Maroc.

Une déclaration qui émane du ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, et elle a été faite ce mercredi 2 novembre 2022 à l’AFP.

Nasser Bourita réagissait ainsi aux déclarations faites par son homologue algérien, Ramtane Lamamra, au cours d’un entretien accordé le lundi 31 octobre dernier à la chaîne Al-Hadath, dans lequel le chef de la diplomatie algérienne semblait regretter la non-participation du Souverain au sommet d’Alger.

Le ministre algérien des Affaires étrangères a affirmé que le roi Mohammed VI allait être reçu par le président algérien Abdelmadjid Tebboune en personne sur le tarmac de l’aéroport Houari Boumédiène d’Alger.




«À l’image des autres chefs d’État, cette réception allait être l’occasion d’entretiens en tête-à-tête entre Sa Majesté le Roi et le Président de la République, dans la salle d’honneur de l’aéroport. C’était prévu. (…) Dans l’intimité de cet échange, il aurait été décidé [entre Mohammed VI et Tebboune, Ndlr] ce qui aurait pu se passer pendant la présence de Sa Majesté le Roi du Maroc en Algérie», a-t-il détaillé.

Pour Nasser Bourita, toujours selon l’AFP, «ce genre de rencontre ne peut pas s’improviser dans un salon d’aéroport».

Aussi, «Sa Majesté a donné ses instructions pour adresser une invitation ouverte au président Tebboune, puisque ce dialogue n’a pas pu avoir lieu à Alger», a assuré le ministre des Affaires étrangères, qui préside la délégation marocaine au sommet de la Ligue arabe.




S’il était question que le roi Mohammed VI fasse le déplacement à Alger, «aucune confirmation n’est venue (de la partie algérienne) à travers les canaux disponibles» après que la délégation marocaine à Alger s’est enquise des dispositions prévues pour accueillir le Souverain, a poursuivi le chef de la diplomatie marocaine.

L’invitation à un dialogue à Rabat, adressée par le roi Mohammed VI au président Tebboune, s’inscrit dans la lignée de la politique de la main tendue adoptée par le Souverain à l’égard de l’Algérie.

Une politique clairement affichée, et qui a fait l’objet de plusieurs discours royaux.

Dans son discours du Trône prononcé le 30 juillet 2022, par exemple, le roi Mohammed VI a affirmé: «Nous aspirons à œuvrer avec la présidence algérienne pour que le Maroc et l’Algérie puissent travailler, main dans la main, à l’établissement de relations normales entre deux peuples frères».