Marrakech: la FNM et l’IMA scellent un partenariat pour une exposition itinérante

MARRAKECH : LA FNM ET L’IMA SCELLENT UN PARTENARIAT POUR LA CO-ORGANISATION EN MARS 2023 D’UNE EXPOSITION ITINÉRANTE

Une convention de partenariat portant sur la co-organisation en mars de 2023, de la première exposition itinérante au Royaume du Maroc, des chefs d’œuvres de la collection unique de l’Institut du Monde Arabe (IMA), a été signée, au Musée des Confluences Dar El Bacha à Marrakech, entre la Fondation Nationale des Musées (FNM) et l’Institut du Monde Arabe.




Paraphée par M. Mehdi Qotbi, président de la Fondation Nationale des Musées et M. Jack Lang, président de l’Institut du Monde Arabe, cette convention s’inscrit dans la dynamique de coopération culturelle entre le Maroc et la France instituée par la Convention de partenariat pour la coopération culturelle et le développement signée, le 25 juillet 2003, ainsi que la déclaration conjointe publiée à l’issue de la 11ème Rencontre de haut niveau franco- marocaine, tenue à Rabat le 13 décembre 2012.

En vertu de cet accord, les parties signataires s’engagent à s’unir pour présenter en 2023, pour la première fois au Maroc, une exposition itinérante d’oeuvres majeures d’art moderne et contemporain au Musée d’art contemporain Mohammed VI à Rabat, au Musée la Kasbah des cultures méditerranéennes de Tanger et au Musée des Confluences Dar El Bacha à Marrakech.

Cette collection de l’Institut du Monde Arabe qui sera prêtée, pour la première fois, à une autre institution, a été récemment enrichie par la donation majeure de Claude et France Lemand. “Elle présentera un riche panorama sur les avant- gardes et les modernités plurielles des pays du monde arabe depuis 1945 jusqu’à nos jours. Avec une majorité de peintures mais aussi, des sculptures, des photographies et des oeuvres graphiques”, lit-on dans le texte de la Convention.




Il est à rappeler que la coopération entre la Fondation Nationale des Musées et l’Institut du Monde Arabe a déjà débuté en 2014, par l’organisation de l’exposition “Maroc contemporain” à Paris, et en 2015 à Rabat.

Cet évènement majeur, explique la Fondation Nationale des Musées, a démontré la vivacité et la richesse de la scène artistique du Maroc.

En 2019, ce partenariat s’est poursuivi, en collaboration avec l’Académie du Royaume du Maroc par l’organisation de l’exposition “Les trésors de l’Islam de Tombouctou à Zanzibar” au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain, qui a accueilli un grand nombre de visiteurs.

“Nous signons aujourd’hui avec l’Institut du Monde Arabe et, en collaboration avec un partenaire essentiel et précieux dans tous les projets de la Fondation Nationale des Musées, à savoir: l’Institut Français au Maroc, une convention pour la co-organisation d’une exposition si importante, puisque nous allons présenter au Maroc une collection inédite de chefs d’oeuvres de la collection de l’Institut du Monde Arabe”, a déclaré M. Qotbi, à M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP.

“Ce que je voudrai souligner c’est que pour la première fois, l’exposition n’ira pas seulement à Rabat (….) mais sera aussi installée à Tanger et à Marrakech.




Il y aura donc, un éclatement de cette exposition pour que tous les Marocains puissent encore en profiter”, a dit M. Qotbi.

À travers cette exposition itinérante il s’agira aussi de mettre en avant et en évidence le talent confirmé de nombre d’artistes arabes, a-t-il expliqué, notant que l’Institut du Monde Arabe a décidé également d’équiper une bibliothèque de la Fondation Nationale des Musées au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain.

Dans la foulée, il a mis en avant toute la passion et l’admiration de M. Lang pour le Maroc, un pays cité en exemple dans le monde, grâce à la politique éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, notant que le Souverain a donné à la culture, la place qu’elle doit avoir dans chaque pays moderne.

Dans une déclaration similaire, M. Lang, a fait part de sa joie de signer avec la Fondation Nationale des Musées cette convention très originale, prometteuse et unique en son genre, étant donné que c’est pour la première fois, que l’Institut du Monde Arabe décide de faire sortir de ses mûrs, des collections précieuses d’art arabe moderne et contemporain.

“C’est donc pour la première fois en dehors de l’Institut du Monde Arabe, dans un autre pays et c’est bien normal, que le Maroc, grand pays de culture et de savoir, accueillera pendant plusieurs mois, ces oeuvres exceptionnelles dans plusieurs de ses villes.




Il s’agit d’une exposition itinérante à travers ce grand pays du Maroc”, a-t-il dit. “Si le Maroc a été évidemment choisi, c’est parce qu’il est aujourd’hui un grand pays qui consacre autant d’efforts à la culture”, s’est félicité M. Lang, tout en qualifiant Sa Majesté le Roi Mohammed VI de “Grand Homme de la Culture et de l’Érudition”, et en mettant en avant la passion, la connaissance et l’amour du Souverain pour la culture et les arts contemporains.

“Je suis très heureux de ce partenariat, de ce déploiement d’oeuvres inédites de l’Institut du Monde Arabe à travers le Maroc et je suis sûr qu’il sera une réussite”, a-t-il poursuivi, faisant part de l’engagement de l’Institut du Monde Arabe à offrir une série de collection de livres et de documents précieux, à la bibliothèque de la Fondation Nationale des Musées au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain.

Ce déploiement d’oeuvres inédites en dehors de l’Institut du Monde Arabe ne serait possible sans l’appui et l’accompagnement par l’Institut Français du Maroc qui fait un travail remarquable via une série d’activités culturelles, intellectuelles, créatives et éducatives, a conclu M. Lang.