(Photos) Fabrication illégale d’armes à feu: arrestation de 10 individus

(PHOTOS) FABRICATION ILLÉGALE D’ARMES À FEU: LA BNPJ INTERPELLE DIX INDIVIDUS AUX ENVIRONS DE TAZA

Une opération coup-de-poing, coordonnée par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) et la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a permis, ce vendredi 4 novembre 2022, au matin, l’arrestation de dix individus pour fabrication et trafic illégaux d’armes à feu.




C’est une véritable opération coup-de-poing qu’ont menée des éléments de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) issus de divers services dans les zones montagneuses de Taza, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale.

Ainsi, et sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), ces interventions ont permis l’arrestation de dix individus, dont 3 ayant des antécédents judiciaires, lors d’opérations menées de manière simultanée.

Les perquisitions ont permis la saisie, dans les domiciles respectifs des prévenus, de 10 fusils, 3 canons, 137 cartouches (munition vive) et 10 cartouches vides, en plus de matériels et de produits entrant dans la fabrication d’armes à feu.

Selon les premiers éléments de l’enquête, ces armes étaient destinées à des réseaux criminels s’activant dans le trafic de drogues et de comprimés psychotropes.

Cette opération a mobilisé, selon la Direction générale de la sûreté nationale, 153 éléments de police dont des commissaires, des officiers, des éléments des brigades d’intervention, ainsi que des membres de la brigade cynophile.

Elle a également mobilisé un total de 34 véhicules de police.




Une partie des fusils saisis lors d’une perquisition de la DGSN pour fabrication et trafic illégaux d’armes à feu, vendredi 4 novembre 2022: