Restrictions de visa aux Marocains: appel d’élus français

RESTRICTIONS DE VISA AUX MAROCAINS: APPEL D’ÉLUS FRANÇAIS

Des parlementaires français s’invitent dans la crise des visas qui met à mal les relations entre Paris et Rabat. Ils appellent à « trouver des voies de sortie ».




« Cette politique des visas fait beaucoup de mal puisqu’elle touche la partie marocaine la plus francophile et la plus proche de notre pays », a regretté dimanche Salah Bourdi, le président du Cercle d’amitié franco-marocain (CED) lors d’une visite de parlementaires qu’il a organisée à Rabat.

Il assurera que des Marocains et Marocaines parlent d’humiliation.

Le sénateur de l’Essonne (Île-de-France) Eugène Delacroix, membre de la délégation de parlementaires a, lui, appelé à trouver « des voies de sortie » de la crise des visas « qui soient acceptables par tous ».

La France avait décidé fin septembre 2021 de réduire de 50% l’octroi des visas pour les Marocains et les Algériens et de 30% pour les Tunisiens, au motif que ces trois pays refusent de délivrer des laissez-passer consulaires nécessaires au retour de leurs ressortissants expulsés de France. Réagissant à cette décision, le Maroc avait dénoncé une mesure « injustifiée ».

Selon Michel Dagbert, sénateur du Pas-de-le territoire français (OQTF).