Un système de reconnaissance faciale aux portes de Sebta et Melilla

BIENTÔT UN SYSTÈME DE RECONNAISSANCE FACIALE AUX PORTES DE SEBTA ET MELILLA

Le système de contrôle d’entrée et de sortie prévu aux portes des villes occupées de Sebta de Melilla sera opérationnel en mai, a annoncé le ministère espagnol de l’Intérieur.




Ce nouveau système de reconnaissance faciale recommandé par l’Union européenne pour renforcer le contrôle des voyageurs en provenance de pays tiers (hors espace Schengen) par voie terrestre, aérienne ou maritime, permettra d’éviter les embouteillages monstres aux postes frontières en raison des contrôles documentaires. La mise en œuvre de ce système, prévu pour mi-2022, a été retardée et devrait être effective « en mai 2023 », ont indiqué des sources du ministère de l’Intérieur espagnol à ABC. Ce retard est dû à la complexité de l’opération.




Ceci vu que « l’Espagne compte 81 frontières dont 44 aériennes, 33 maritimes et quatre terrestres, expliquent les mêmes sources. Thales Espagne est la société qui a développé le logiciel et le matériel nécessaires à ce système de sécurité biométrique. « Cette nouvelle méthode fera gagner du temps à la police », assure Miguel Mendoza, porte-parole et responsable de la société. Il suffira au voyageur de se positionner face à une caméra pour l’analyse de ses données faciales. Si elles ne concordent pas avec celles dans la base, il lui sera demandé quatre de ses empreintes digitales.




« Au début, il y aura des files d’attente, car tant les voyageurs que les opérateurs/policiers devront apprendre à utiliser ce système et à s’y adapter », explique le porte-parole et responsable de la société. Le système dispose de quatre caméras 4K, une pour la sécurité et le reste pour la reconnaissance faciale biométrique, ainsi que d’une batterie intégrée qui lui permet de continuer à fonctionner en cas de panne de courant. Il est aussi doté d’une intelligence artificielle qui lui permet d’empêcher la fraude et reconnaitra les visages même si la personne vieillit.