Cannabis: des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

CANNABIS : DES ENTREPRISES ÉTRANGÈRES ATTENDENT LEUR AUTORISATION AU MAROC

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député Istiqlal, Noureddine Mediane.




Le cannabis marocain intéresse beaucoup les entreprises étrangères spécialisées dans l’industrie pharmaceutique, la cosmétique et autres.

Depuis la promulgation du texte régissant le secteur et la création d’une agence de réglementation des activités, ces sociétés ont annoncé leur présence au royaume.

En octobre, l’Agence nationale de réglementation des activités relatives au Cannabis (ANRAC) a annoncé avoir délivré dix autorisations d’exercice des activités de transformation, de fabrication, de commercialisation et d’exportation du cannabis et de ses produits à des fins médicales, pharmaceutiques et industrielles.

Intervenant lors de la discussion du budget sectoriel du ministère de l’Intérieur, Noureddine Mediane, président du groupe de l’Istiqlal a déclaré que des dizaines de demandes d’autorisation seraient toujours en étude à l’agence.

Ces entreprises interviennent aussi bien dans l’industrie pharmaceutique que cosmétique, a-t-il précisé.