Cop27: le Royaume-Uni salue le partenariat solide avec le Maroc pour préserver l’environnement

COP27: LE ROYAUME-UNI SALUE LE PARTENARIAT SOLIDE AVEC LE MAROC POUR LA PRÉSERVATION DE L’ENVIRONNEMENT

Le secrétaire d’État britannique aux Affaires, à l’énergie et à la stratégie industrielle, Grant Shapps, a salué, vendredi à Charm el-Cheikh, le partenariat fort et solide qui unit le Royaume du Maroc et le Royaume-Uni dans le domaine de la préservation de l’environnement et de la lutte contre le changement climatique.

Grant Shapps





Grant Shapps, qui a participé à l’événement «Breakthrough Agenda», organisé dans le pavillon marocain dans le cadre du Sommet sur le climat, a exprimé sa satisfaction de l’excellente coopération existant entre son pays et le Maroc dans les domaines de l’utilisation des énergies propres et de la préservation de l’environnement. Il a ajouté que le Maroc est le deuxième pays à bénéficier du financement climatique approuvé par le Royaume-Uni pour soutenir la transition dans le secteur de l’énergie, des infrastructures et de la croissance verte dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord. Grant Shapps a également souligné que le Maroc fait partie des pays fondateurs du Conseil de la transition énergétique.




Le Conseil de la transition énergétique a été créé par le Royaume-Uni et d’autres pays fondateurs comme l’une des principales initiatives de sa présidence de la conférence internationale sur le climat l’année dernière. Pour sa part, la ministre de la Transition énergétique et du développement durable, Leila Benali, a exprimé sa gratitude au Royaume-Uni en tant que co-président de l’initiative «Percée énergétique: mesures prioritaires internationales pour 2023» lancée lors de la conférence sur le climat de l’année dernière à Glasgow, avec la participation des parties prenantes concernées, y compris les signataires, l’Agence internationale de l’énergie et les champions du climat des Nations unies qui ont déployé leurs efforts au cours des derniers mois pour rendre cette initiative opérationnelle.




Elle a précisé qu’il s’agit d’une initiative sans précédent en termes de contenu et d’objectifs, en particulier en ce qui concerne les actions prioritaires liées à la transformation du système énergétique, au financement, à l’investissement, à la participation, à l’impact social, à la recherche, aux infrastructures, à la connaissance et à l’innovation. Leila Benali a de même relevé que le Maroc est attaché aux principaux points de cette initiative en tant que représentant du Sud et des pays en développement, en particulier l’Afrique, appelant les pays, les institutions financières, le secteur privé, les fournisseurs de technologies et les institutions à soutenir ces actions prioritaires.