Attractivité pour les talents étrangers: le Maroc à la traîne dans le classement mondial

CLASSEMENT MONDIAL: LE MAROC À LA TRAÎNE EN TERMES D’ATTRACTIVITÉ POUR LES TALENTS ÉTRANGERS

Le Maroc n’est pas une terre qui attire, retient et développe les talents étrangers, selon un classement sur la compétitivité des talent pour l’année 2022. Le royaume est classé à la onzième place dans le monde arabe, derrière la Tunisie.




L’indice de compétitivité des talents (GTCI) a classé le royaume à la 96ème place sur un total de 133 pays après avoir fait le total de 6 indices pour mesurer l’attractivité des pays pour les étrangers en termes de carrière professionnelle.

Le classement réalisé par l’Institut européen d’administration des affaires (INSEAD) en partenariat avec l’Institut du leadership en capital humain (HCLI), basé à Singapour et Portulans Institue basé aux Etats-Unis, a placé pour l’année 2022, la thématique «Changements dans le paysage des talents : le monde se dirige-t-il vers plus d’inégalités envers les talents ?».

Le Maroc réalise un score de 29,96 sur 100 points soit loin de la moyenne et se rapproche des mauvais élèves de la classe en matière de « compétitivité des talents ».

Dans le monde arabe, plusieurs pays notamment du Golfe occupent des places très avancées dans le classement, avec les Emirats arabes unis qui accèdent à la 25ème place mondiale.




Le Qatar est classé 38ème, suivi de l’Arabie saoudite 43ème, le Sultanat d’Oman (60e), le Koweït (61e), la Jordanie (72e), le Liban (84e), l’Égypte (86e), la Tunisie (91e).

Le Maroc est quant à lui 11ème dans le monde arabe et devance l’Algérie classée à la 104ème place.

Sur le volet permettant d’offre un environnement et un climat propice au développement des talents, en termes de législation, de marché et climat d’affaires, le Maroc se classe à la 79ème place sur 133 soit un score au dessus de la moyenne, et obtient toutefois le score de 38,69/100.

En termes de niveau d’attractivité, le Maroc se classe à la 115ème place obtenant le score de 36,40 sur 100 points, il prend la 97ème place en termes de capacité de développement avec un score de 23,69 et même place pour l’indicateur portant sur la capacité à retenir les compétences étrangères pour un score de 38,10.

Les meilleures places dans le classement mondial sont occupées par la Suisse, Singapour, le Danemark, les États-Unis et la Suède, tandis que les dernières places sont occupées par le Mali, l’Angola, l’Ethiopie, le Congo et le Tchad.