Maroc: Aterian découvre du cuivre et de l’argent à haute teneur

ATERIAN ANNONCE LA DÉCOUVERTE DU CUIVRE ET DE L’ARGENT À HAUTE TENEUR AU MAROC

La société d’exploration et de développement Aterian a annoncé une récente découverte de gisements de cuivre et d’argent à haute teneur sur son projet dernièrement acquis au Maroc portant le nom de “Azrar”.




S’étendant sur une superficie de 78,4 km, le projet Azrar, situé dans les montagnes de l’Anti-Atlas, a permis à la société britannique d’obtenir des résultats encourageant qui comprennent 3,79% Cu et 23 g/t Ag prouvant ainsi, à travers son échantillonnage d’affleurements, l’existence d’une minéralisation de haute qualité en cuivre et en argent identifiée dans cinq zones cibles.

Les travaux réalisés à ce jour couvrent moins de 50% de la zone du projet.

En outre, de multiples occurrences d’exploitation artisanale historique en roche dure ont été cartographiées.

Dans un communiqué publié cette semaine par la compagnie, Charles Bray, président d’Aterian, précise que « nous sommes heureux d’annoncer des résultats à haute teneur en cuivre et en argent provenant de l’échantillonnage du projet Azrar, qui a été récemment acquis dans le cadre de l’acquisition d’Aterian Resources Limited par la société.




Après l’admission de la société sur le marché principal de la Bourse de Londres le 24 octobre 2022, nous sommes impatients de poursuivre l’exploration du projet et des autres actifs de notre portefeuille marocain, qui, selon nous, présentent un potentiel de croissance important”.

Par ailleurs, cette acquisition d’Aterian Resources par la société, a permis à Aterian de détenir un portefeuille de 15 projets basés sur des éléments tels le cuivre et l’argent ainsi que d’autres métaux de base, au Royaume, avec une superficie totale de 762 km².

« Les résultats de notre campagne d’échantillonnage des affleurements, dont 3,79% de cuivre avec 23 g/t d’argent et 2,06% de cuivre avec 24 g/t d’argent, sont très encourageants et démontrent la présence d’une minéralisation à haute teneur en cuivre et en argent associé sur une grande partie du projet.

La minéralisation est observée dans des brèches liées à des failles et hébergée dans des séquences sédimentaires de carbonate et de siltstone.




Plusieurs exploitations artisanales ont été identifiées sur l’ensemble du projet, avec des roches hôtes considérées comme comparables à celles de la mine de cuivre de Tizert, propriété de Managem”, explique Bray, en ajoutant que « ces résultats confirment les observations faites lors de la reconnaissance initiale, selon lesquelles des formations géologiques prometteuses pour les gisements de cuivre dans les sédiments stratiformes se trouvent dans la zone du projet.

La découverte de multiples travaux artisanaux historiques confirme le potentiel minéral d’Azrar”.

Il poursuit en indiquant que la société va « continuer à évaluer les zones inexplorées du projet et à suivre les multiples cibles générées par les équipes de terrain. Parallèlement, nous commencerons la cartographie détaillée et l’échantillonnage sur les cinq zones cibles identifiées jusqu’à présent. En fin de compte, nous travaillons à l’établissement d’un vaste programme de forage”.