Le Maroc vote contre Israël à l’ONU

LE MAROC VOTE CONTRE ISRAËL À L’ONU

Le Maroc fait partie des pays qui ont voté pour une résolution anti-israélienne déposée par les Palestiniens devant la commission de l’ONU pour la politique et la décolonisation. Le royaume se met-il son allié à dos ?




C’est par 98 voix pour, 17 voix contre et 52 abstentions que l’Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution anti-israélienne pour demander un avis consultatif sur « l’illégalité de l’activité d’Israël dans les territoires palestiniens de Cisjordanie » à la Cour internationale de justice (CIJ). Le Royaume du Maroc, la Turquie, l’Égypte, la Jordanie, la Belgique, l’Irlande, la Pologne, la Slovénie et l’Ukraine figurent parmi les pays qui ont voté pour. Les États-Unis, l’Allemagne, le Canada, la République tchèque, l’Australie, l’Autriche et l’Italie ont par contre voté contre. 52 pays dont la France se sont, eux, abstenus de voter.




La résolution demande à la Cour internationale de justice « de considérer que, du fait de sa nature continue », « l’occupation israélienne » constitue une annexion. Après l’étape du vote, le texte passera devant l’Assemblée générale des Nations Unies, afin d’entrer en vigueur. Israël n’a pas manqué de réagir au vote de cette résolution. « Israël rejette totalement la proposition palestinienne. Il s’agit d’un processus palestinien unilatéral qui contrevient aux principes fondamentaux qui sous-tendent une solution au conflit et qui peut nuire à toute possibilité d’une résolution future. Les Palestiniens cherchent à remplacer les négociations par des actions unilatérales.




Ils utilisent, une fois de plus, les Nations Unies pour attaquer Israël », a fustigé le Premier ministre, Yaïr Lapid ». Et d’ajouter : « Une telle démarche ne changera pas la réalité sur le terrain et ne bénéficiera pas au peuple palestinien. Elle peut entrainer une escalade. Soutenir cette démarche c’est récompenser le terrorisme et participer à une campagne anti-israélienne. Nous appelons tous les pays qui ont soutenu la résolution hier à réviser leur position dans le cadre du vote à l’Assemblée générale. Le chemin vers une résolution du conflit ne passe pas par les couloirs de l’ONU ni aucune autre organisation internationale ». Reste à savoir si le vote du Maroc ne va pas mettre à mal ses relations avec Israël, son allié.