2 pêcheurs d’Al Hoceïma, devenus des barons de la drogue, arrêtés en Espagne

DEUX PÊCHEURS D’AL HOCEÏMA, DEVENUS DES BARONS DE LA DROGUE, ARRÊTÉS EN ESPAGNE

Deux Marocains, amis d’enfance à Al Hoceïma et pêcheurs par la suite, sont devenus de grands trafiquants de haschich qui approvisionnaient de grands réseaux dans le détroit, dont celui de « Messi ». Ils ont été arrêtés en Espagne et leur organisation a été démantelée.




Amis d’enfance dans les rues d’Al Hoceïma au Maroc, les deux Marocains ont appris à pêcher ensemble, puis à naviguer et ont fini par devenir des fournisseurs de drogues aux puissants réseaux de trafic dans le détroit, dont « le Messi du haschich ». Le premier, FAA, était jusqu’en décembre dernier, l’un des trafiquants de drogue les plus recherchés au monde. En plus du haschich, il transporte aussi de la cocaïne depuis la Colombie pour la distribuer en Europe à partir de l’Espagne. Au cours des cinq derniers mois de 2021, il a acheminé 117 tonnes de haschisch et 3,4 tonnes de cocaïne en Espagne, fait savoir ABC. Le Marocain, nationalisé espagnol, ainsi que 16 autres membres de son réseau, a été arrêté par la Garde civile à Barcelone en décembre.




Son bras droit et ami d’enfance, AA, lui, a été arrêté à Malaga avec neuf autres trafiquants de drogue présumés dont un avocat qui est spécialisé dans les affaires de trafic de drogue. Près d’un million d’euros en espèces, 10 véhicules haut de gamme, un bateau, des montres et des bijoux d’une valeur de plus de trois millions d’euros et 18 000 euros de jouets de Noël ont été saisis à Barcelone, Vigo et San Roque (Cadix). Au moment de l’arrestation de FAA, des montres de collection en série limitée d’une valeur allant jusqu’à 800 000 euros ont été retrouvés à bord de yachts, ainsi que cinq téléphones haut de gamme. Il coordonnait diverses opérations en haute mer.




Après analyse de tous les appareils et documents saisis, les agents ont découvert qu’il blanchissait l’argent issu de la drogue à Dubaï en créant des sociétés dans des pays comme le Royaume-Uni, la Belgique, l’Allemagne, l’Italie, l’Irlande ou la Turquie. Les deux Marocains coordonnent leurs activités depuis une dizaine d’années. Ils transportent la drogue dans des bateaux qui quittent les Pays-Bas, naviguent pendant des mois pour charger la drogue au Maroc avant de les introduire sur les côtes espagnoles. En tout, 27 personnes ont été arrêtées lors de l’opération de démantèlement de ce réseau, dont 6 sous enquête. 58 comptes bancaires ont été bloqués et 36 véhicules haut de gamme ainsi que 10 autres biens ont été également saisis.