Un ex ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

UN ANCIEN MINISTRE INTERDIT DE QUITTER LE MAROC APRÈS SES PROPOS SUR LE ROI MOHAMMED VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume du Maroc, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.




Mohamed Ziane, 79 ans, a été interdit de quitter le Maroc après ses propos contre le roi Mohammed VI.

« C’est une décision arbitraire », dénonce l’avocat et fondateur du Parti libéral du Maroc à El Independiente.

Il dit avoir été informé de l’existence de cette mesure par la police alors qu’il s’apprêtait à embarquer sur un vol pour l’étranger.

« Tout ça, c’est de la pression. Ils essaient de m’intimider. Ils prétendent qu’il y a une autre nouvelle affaire contre moi, mais je ne sais rien d’autre. Le motif est sûrement lié à mes opinions », a déclaré l’homme politique qui ne pense pas « changer [ses] opinions, car ce serait un harakiri politique ».




Depuis la publication en octobre de l’entretien accordé au même journal et dans lequel il déplorait les longs séjours « anormaux » de Mohammed VI à Paris, l’ancien ministre Mohamed Ziane a été traité par certains médias marocains d’« hérétique », de « fou », de « terroriste », de « traître » et de « cinquième chroniqueur ».

« Il y a une procédure en cours devant la justice, pour laquelle j’ai été condamné à trois ans de prison, juste parce que j’ai exprimé mon opinion et ma position », rappelle Mohamed Ziane qui a décidé de porter plainte « contre toute personne qui cherche à porter atteinte à sa liberté de circuler, qui est un droit approuvé par la constitution du Royaume et qui doit être respecté par toutes les autorités, y compris Son Altesse ».